Resident Evil : The Outcast Chronicles

1998 : Destruction de Raccoon City. 2001 : Affaire Rockfort Island. 2003 : Chute d'Umbrella et avortement du projet T.A.L.O.S. 2009 : Echec du projet Uroboros et mort supposée d'Albert Wesker. 2010? L'histoire reste à écrire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Patrouille... Errances.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Patrouille... Errances.   Lun 26 Avr - 18:26

Jaina ne cilla pas et encaissa aisément le recul de l'arme. La détonation fut assourdie par son casque. Elle mâchonnait un chewing-gum. Elle retira ses lunettes de protection, remit la sécurité et désengagea la cartouche du canon de son revolver. Elle rengaina, puis s'approcha jusqu'à la cible de carton, tranquillement. Elle examina les impacts de balles et afficha un sourire satisfait. Deux trous au niveau de l'épaule droite. Statistiquement, il y avait plus de droitiers que de gauchers. Un autre tout près de l'estomac et un dernier dans le front. Puis, elle fronça les sourcils. Elle avait théoriquement tout bon. Sauf que dans la pratique, elle n'avait qu'un seul tir de correct. Tout ce qui servait à neutraliser les suspects était désormais inutile dans sa nouvelle affectation. Préoccupée, elle arracha la cible du mur et la froissa dans sa main, son regard vairon ailleurs.

Elle referma le gymnase à clé derrière elle, son sac sur les épaules. Elle le jeta dans le coffre de sa voiture, une vieille Jeep Wrangler noire, et rentra chez elle, chambre 42. Elle prit une douche rapide. Sa journée avait été longue : elle avait pris connaissance de son quartier d'action, de ses patrouilles, de ses différentes tâches en tant que capitaine. Elle travaillait en parallèle avec la criminelle de Londres, en attendant de réellement passer à l'action. Elle devait rencontrer les nouvelles recrues de son unité, s'entretenir avec elles, établir les premiers contacts. Mais Jaina n'avait pour l'instant croisé personne, en tout cas dans son temps de travail. Elle avait quitté le bureau à 19h, avait couru le long de la piste de Hyde Park jusqu'à ce que les trois paquets de cigarettes qu'elle fumait par semaine la rappellent à l'ordre. Elle avait achevé son entraînement quotidien par la séance de tir. Il était désormais près de 21h15, et elle n'avait rien avalé. Mais il était temps pour elle de passer dans le monde de la nuit. Elle se vêtit d'une simple chemise, cherchant dans la petite chambre quelques accessoires vestimentaires, une cigarette coincée entre les lèvres. Une veste de costume, une cravate, son couteau de combat dans une gaine qu'elle avait à sa cheville. Elle était fin prête.

Elle acheta de quoi manger sur la route. Le pélerinage jusqu'au monde de la nuit était long. Il lui fallait être patiente, humble. Les portes ne s'ouvraient pas à tout le monde. Les néons se mirent à fleurir dans la nuit londonienne. Elle progressait, se frayant un chemin parmi les ombres, se fondant dans la faune nocturne, avec ses regards hagards, ses mains tremblantes, ses vices et ses errances. Elle marchait un peu courbée, méconnaissable, les yeux masqués par les mèches de ses cheveux bruns, sa peau aussi pâle que celle d'un junkie. Exit, la fière allure athlétique du capitaine D'Arcy. On lui proposa quelques cachets fluorescent, en lui offrant un sourire ricanan, offre qu'elle déclina d'un signe de tête. Elle n'avait pas besoin d'amphétamines pour tenir.

Elle entra dans un bar, la première enseigne venue. D'un geste de la main, elle commanda un verre d'un liquide aux couleurs chatoyantes, où trempaient deux glaçons. Son regard se perdit, seule, assise à ce bar, isolée des autres clients, la musique entêtante en fond. Elle se tourna un instant et s'hypnotisa des danses lascives des strip-teaseuses, au fond de l'établissement, tandis que la plèbe vulgaire et les patriciens voyeurs enfournaient avec précipitation les billets à l'effigie de la Reine Mère dans les sous-vêtements de ces filles perdues.

Jaina roula une cigarette et craqua une allumette sur le bord du bar, l'air absent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Lun 26 Avr - 19:38

Le coup de feu retentit longuement dans la nuit. Il fit vibrer l'air, inquiéta chaque âme qui se trouvait sur le terrain d'entrainement. Lorsque les snipers y travaillaient, une ombre meurtrière planait. Personne ne les voyait mais les cibles disposées un peu partout, tombaient une à une. A cette heure du soir, il n'y avait que le sous-lieutenant de Valois pour s'entrainer. Surtout avec une telle précision. Les balles atteignaient la gorge ou la tête des silhouettes en carton, certaines se retrouvaient décapitées. Le terrain se vida peu à peu, les militaires se rangèrent sur le côté et regardèrent le sniper en action. Un second coup. Le dernier bonhomme de carton tomba sur le sol sans un bruit. Certains applaudirent, quatre minutes pour trente cibles. De l'élite pure et dure. Roxane sortit de nul part, son fusil de précision à la main, en costume noir comme toujours. Elle jeta un regard froid aux spectateurs et quitta le terrain, laissant ses victimes par terre.

Elle se rendit d'un pas rapide dans sa chambre à la base, changea de costume et rangea respectueusement son arme dans le coffre fort. S'armant de son bon vieux beretta 92 fs, la jeune femme enfila ensuite un long manteau noir et sortit. Sa Mercedes, toute aussi sombre, l'attendait sagement sur la parking. Elle s'installa derrière le volant et quitta la base à toute vitesse.

Roxane roula un peu au hasard pendant une heure ou deux, elle finit par garer sa voiture et se balader sur les bords de la Tamise. Sa sombre silhouette se fondait dans l'obscurité nocturne et son œil d'acier sondait la nuit à la recherche du premier bar venu. Elle buvait rarement cependant, mais ses résultats au tir n'étant pas mauvais, elle avait décidé de s'offrir un verre. Les enseignes lumineuses qui éclairaient la rue finirent par lui donner la nausée, pour y échapper elle s'engouffra dans un bar, totalement au hasard. La musique agressa ses oreilles, plus habituées à Mozart mais elle se posa au bar et commanda une vodka.

La jeune femme s'était installée un peu à part des autres clients, se mêler à cette populace la dégoutait. Elle but une gorgée d'alcool, remonta son col d'une main et se coupa du monde. Très vite, la présence des stripteaseuses et la musique s'éloignèrent laissant place au silence. Elle écouta les glaçons de sa vodka teinter contre la paroi du verre alors qu'elle buvait une nouvelle gorgée.

Son œil se promena dans la salle surchauffée et remarqua une autre personne, à part, qui tenait un verre à la main (elle haussa un sourcil en voyant les couleurs étranges du liquide). Puis elle retourna à ses pensées, préoccupée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Lun 26 Avr - 23:08

Elle ne parvenait pas vraiment à suivre le cours de sa pensée. Des visages apparaissaient devant ses yeux. Elle fermait ses paupières, et passait une main sur son visage. Elle but d'une traite son verre, et en le reposant presque brutalement sur le comptoir, elle interpella le barman, en lui adressant un nouveau signe. Remets-moi un verre. Pendant qu'il s'exécutait, elle tira de sa poche son portefeuille de cuir, et sortit quelques billets, qu'elle posa sur le bar. Et elle se mit à enchaîner. Une taffe de la cigarette, une gorgée d'alcool. Le tout lui brûlait la gorge. Mais qu'importe, elle se sentait vivre dans sa propre démonstration de la déchéance humaine.

En rangeant son portefeuille, son regard tomba sur la photographie. Elle détourna les yeux, mais le mal était fait. Alexandre. Son frère. Le fier membre de la BSAA, l'ancien agent des S.T.A.R.S... Il avait tout fait, il lui avait tout appris, il avait été son ange gardien... Et voilà qu'il avait disparu... L'adage policier restait inchangé, et elle le savait bien. 48h, les chances de retrouver son frère étaient diminuées de moitié. 72h, il n'y avait plus que 10% de chance de le retrouver vivant. Après, advienne que pourra... Et cela faisait presque une semaine. Et tous les soirs, elle s'échinait à tenter d'infiltrer les archives policières, elle se renseignait auprès de la BSAA, le plus discrètement possible, pour glaner des informations sur les dernières activités de son frère. Pour l'instant, elle pataugeait dans l'inconnu, noyée sous des tonnes d'informations touchant de près ou de loin à un certain Alexandre D'Arcy-Kojève...

Son frère se tenait droit sur la photographie. Il avait ses galons d'Assistant Director sur ses épaules, en costume parfaitement coupé. Malgré elle, Jaina sourit. La photo avait été prise lorsque son frère avait 35 ans. Cela faisait donc cinq ans... Une vie antérieure, autrement dit. Presque à contrecoeur, pour éviter de faire ressurgir des souvenirs dont elle ne voulait pas, en tout cas pas pour le moment, elle referma le portefeuille et le rangea.

Elle regarda le liquide multicolore, de la tristesse dans le fond de ses prunelles bichromatiques. Elle soupira, joua un instant avec le rond de condensation sur la surface du bar et ingurgita la boisson d'un souple coup de poignet. Elle sentit un regard sur elle, mais elle ne nota pas d'hostilité dans cet intangible contact. Alors, elle n'avait rien à craindre. Elle ramassa sa veste de costume, la passa sur ses épaules, laissa un pourboire conséquent, et sortit du bar.

Elle n'y fit même pas attention, mais elle laissa tomber sur le sol sa carte d'accréditation de la BSAA, contenue dans un autre portefeuille en cuir, et qui lui donnait toute son autorité. Une erreur qui aurait pu lui être fatale, surtout si elle usait de couvertures. Ce qui n'était pas encore le cas. Sur la carte plastifiée, son nom, en toutes lettres, sa signature et sa photographie. Elle paraissait plus jeune, c'était celle qui figurait sur son permis de conduire, ses cheveux bruns coupés très courts. Et, fait assez étonnant, elle souriait sur la photo, encore pleine des espoirs de la jeunesse, son regard expressif.

Une fois dehors, elle alluma une nouvelle cigarette, et rejeta la fumée dans l'air frais de la nuit. Elle leva les yeux vers le ciel, dénué d'étoiles, à cause des lumières trop vives de la ville, et poussa un profond soupir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Mar 27 Avr - 20:00

Roxane termina son verre rapidement. Le bruit devenait assourdissant, ses tympans lui criaient grâce. Elle continua d'observer l'autre client, avec son verre aux couleurs chatoyantes. Son œil la dévisagea, se concentra sur son visage.

Une jeune femme. Regard vairon. Visage marqué par la fatigue mais qui laisse deviner un caractère bien trempé. Fumeuse aussi. Alterne alcool et cigarette. Mélange plutôt...fort. Regarde des photos dans son portefeuille. Lueur nostalgique dans le regard. Range le tout. Paye et laisse joli pourboire. Pas radine dis donc. Tiens quelque chose est tombé. Qu'est ce ?

Roxane se leva et ramassa la chose en question. Une carte. Capitaine de la BSAA. Jaina D'Arcy-Kojève. Le déclic fut instantané : son capitaine d'unité. Elle observa longuement la photographie, la comparant avec ses observations. Même visage, mais plus joyeux. Les yeux plus expressifs. Elle retourna à sa place et commanda une nouvelle vodka qu'elle descendit rapidement. Le barman la fixait, gêné par sa présence. Elle plongea son regard d'acier dans le sien et il détourna immédiatement les yeux. Sans plus de détails, elle paya sa consommation avec un joli billet qui tira quelques larmes au serveur. Pas radine non plus. La jeune femme arrangea son manteau, son col masquant le bas de son visage et sortit.

Elle trouva le capitaine D'Arcy-Kojève dehors, entrain de fumer pensivement, le regard perdu dans le ciel sans étoiles. Plutôt athlétique. Elle approcha et se posta à côté d'elle. Tendant sa carte sans lui jeter un regard, elle lui dit de sa voix douce et grave :

- Roxane Loran de Valois. Sniper dans votre unité. Ravie de faire votre connaissance, capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Mar 27 Avr - 22:59

Le ciel noir comme l'encre ne répondait pas à ses interrogations. Qui le pourrait, de toute manière? Jaina avait été élevée dans la Foi Catholique, ce qui ne faisait pas d'elle une fervente fidèle. Elle n'avait ni Dieu, ni maître, et elle n'imaginait pas un être supérieur d'un seul coup fendre les nuages pour lui apporter les réponses sur un plateau d'argent. Elle n'osait même pas imaginer le dialogue qu'elle aurait avec cette entité. Elle esquissa un sourire cynique. La fumée bleutée se mêla aux quelques nuages qui peuplaient paisiblement le ciel sombre. Elle respirait profondément, laissant de nouveau ses pensées divaguer sans laisse. Elle glissa la main dans la poche de son pantalon de costume.

Elle en était à la deuxième moitié de sa cigarette, toujours le regard dans le vide, au milieu des passants, quand elle perçut un mouvement. Sans ne faire d'autres mouvements que celui de chasser la cendre sur le bitume, elle tourna légèrement la tête, pour se trouver devant une femme au physique athlétique, cheveux aussi noirs que la nuit, bandeau noir sur un oeil, une peau blanche... L'espace d'une seconde, Jaina se dit que c'était le type de fille qu'elle aimait à amener dans son lit.

Jusqu'à ce qu'elle lui tende un portefeuille qui sembla ô combien familier à Jaina... Rien d'étonnant, quand elle identifia le petit sceau frappé sur le cuir, celui d'une organisation, la BSAA. Son coeur eut un sursaut. Sans rien laisser paraître qu'un léger tic dans son froncement de sourcil, elle retourna le regard, et empocha son portefeuille. La jeune femme se présenta à elle. Elle bannit immédiatement ses pensées, et hocha la tête.

Jaina : - Je pense qu'il est inutile que je me présente, mais la bienséance veut que je me plie aux protocoles. Jaina D'Arcy-Kojève, enchantée, mademoiselle Loran de Valois. Merci pour le portefeuille. Et pardonnez-moi mon manque de professionnalisme.

Elle jeta sa cigarette en la coinçant entre son pouce et son majeur, négligemment. Elle se tourna vers Roxane, et tira son paquet de cigarettes de nouveau. Elle en extrait une, en tassa le tabac sur le plat de sa main.

Jaina : - Je n'ai pas encore reçu votre dossier. Je l'étudierai en détails demain, à moins que vous ne veuillez me faire part de certaines choses que vous estimez que je devrais savoir. Mais avant tout...

Elle fit quelques pas.

Jaina : - Une cigarette?

Elle tendit le paquet ouvert à la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Mer 28 Avr - 22:46

Roxane hésita un instant devant le paquet tendu puis refusa poliment. Elle s'interdisait de fumer. La cigarette n'étant pas conseillée pour améliorer les capacités physiques, elle s'en abstenait donc. Son regard se perdit un instant dans la foule. Les passants leur jetaient des œillades inquiètes ou curieuses mais aucun ne prenait le risque des les approcher. On reconnait vite les prédateurs en général.

Le capitaine se trouvait à sa droite, dans son angle mort. Aussi elle se tourna vers lui, lui faisant face, et le détailla un instant de son oeil d'acier.

- Ce n'est rien capitaine.

Elle réfléchit un moment et décida d'exposer sa situation.

- Je vous préviens tout de suite, vous ne trouverez pas beaucoup d'informations dans mon dossier. Une partie de ma vie est plongée dans les ténèbres les plus totales et le GIGN donne des renseignements au compte goutte. Cela dit, je fais partie de l'élite, et pas uniquement des snipers. Je n'ai rien à ajouter. Vous verrez le reste dans mon dossier.

C'était la première fois qu'elle parlait autant. La lumière agressive des néons et le bruit de la foule faisaient cogner ses tempes et la cicatrice qui barrait son oeil droit était douloureuse. Elle n'en montra rien. Plongeant les mains dans les poches de son manteau, elle adopta une posture légèrement nonchalante, son regard fixé sur un point lointain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Jeu 29 Avr - 0:11

Jaina rempocha le paquet dans la poche de sa chemise. Et esquissa un sourire pour elle-même. En examinant le physique athlétique de la jeune femme, il ne fallait pas être sorti de polytechnique pour comprendre que c'était un boycott contre la cigarette qu'elle s'imposait. Elle comprenait et admirait ce choix. Combien de fois sa consommation de cigarettes lui rappelait que ses poumons perdait de leur capacité. Elle fumait depuis l'âge de quinze ans. Comme tous les jeunes de l'époque, comme tous les jeunes du monde, elle se figurait qu'elle arrêterait à trente ans, lorsque les cellules de ses poumons cesseraient de se régénérer. Certes, elle n'avait pas encore atteint cet âge. Mais maintenant qu'elle était devenue un cobaye de la multinationale à parapluie, elle se figurait avec beaucoup de dérision un probable problème de santé. Elle imaginait presque avec un sourire cynique les cellules du Virus se battre avec les cellules cancéreuses. Elle tira sur sa blonde, et recracha la fumée par les narines.

Roxane : - Je vous préviens tout de suite, vous ne trouverez pas beaucoup d'informations dans mon dossier. Une partie de ma vie est plongée dans les ténèbres les plus totales et le GIGN donne des renseignements au compte goutte. Cela dit, je fais partie de l'élite, et pas uniquement des snipers. Je n'ai rien à ajouter. Vous verrez le reste dans mon dossier.

Jaina analysa la réponse de la jeune femme. Le visage sans réelle expression, elle hocha la tête. Elle aussi avait certaines parties de son existence dans les ombres. Jaina comprenait cela parfaitement. Elle-même se méfiait de ses propres souvenirs, quand on sait la puissance d'Umbrella, et tout ce dont ils étaient (et sont encore, mais sous un autre nom) capables.

Jaina : - Je n'en doute pas un instant. Pour le GIGN, ce n'est pas un problème. Toute base de données peut être craquée, il suffit d'y mettre du temps et de l'intérêt. Les efforts finissent toujours par payer. Pour le reste, c'est plus problématique. Mais nous savons composer avec les problématiques.

Elle esquissa un sourire. Faire des traits d'humour pendant des discussions épineuses, périlleuses ou simplement sérieuses était sa spécialité. Elle dévisagea la jeune femme, s'attardant sur le bandeau.

Jaina : - On n'est pas en service. Vous venez de débarquer, vous avez besoin d'un guide, quelque chose? Vous avez mangé, bu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Jeu 29 Avr - 19:55

Roxane fronça légèrement les sourcils. Si le GIGN délivrait des informations au compte goutte, il y avait une raison. On ne dévoile pas une machine d'élite à n'importe qui. Et même si elle devait rester plusieurs années à la BSAA, tous les renseignements ne seraient pas dans son dossier. Elle haussa les épaules. Au fond peu lui importait. Personne ne connaissait son passé avant ses quinze années, même pas elle. Elle ne s'intéressait pas beaucoup à cette zone d'ombre.

La petite touche d'humour du capitaine esquissa un sourire sur son visage de marbre. Elle remarqua son regard sur son bandeau et le rajusta, un petit tic qu'elle avait développé au cours des années.

Elle connaissait Londres depuis peu de temps. Elle avait du si rendre une ou deux fois pour des missions de sécurité pour des hautes personnalités mais cela ne laissait pas le temps au tourisme. Aussi Roxane se repérait tant bien que mal dans la grande ville, son excellent sens de l'orientation l'y aidant. Son estomac la rappela à l'ordre. Ce n'était pas avec de la vodka qu'il allait se remplir. Elle poussa un discret soupir, et répondit à son capitaine :

- Eh bien, si vous connaissez un restaurant sympathique, cela m'arrangerait. Je n'ai pas encore eu le temps de dîner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Jeu 29 Avr - 22:06

Roxane : - Eh bien, si vous connaissez un restaurant sympathique, cela m'arrangerait. Je n'ai pas encore eu le temps de dîner.

Jaina hocha la tête, un instant, comme si elle était en pleine réflexion. Elle écrasa son mégot sous son talon.

Jaina : - Je connais, un peu. Tout dépend de ce que vous voulez manger. A emporter, sur place, avec de la boisson, sans, musique ou pas... La nuit, c'est déjà beaucoup plus agréable, la faune est intéressante.

Elle fit quelques pas, mettant sa main négligemment dans le fond de la poche italienne de son pantalon. D'un regard n'exprimant pas le cynisme habituel de la jeune femme, elle invita Roxane à la suivre. Elle s'enfonça avec la même aisance qu'elle avait, 8 ans auparavant, quand elle découvrait le monde de la nuit à Paris.

Malgré le fait qu'elle avait intégré la BSAA depuis peu de temps, elle avait mémorisé les recoins stratégiques de la ville, poussant ses errances nocturnes jusqu'aux docks, jusqu'à ce que les lumières du jour viennent caresser sa peau. Noctambule, cela ne l'empêchait pas de travailler de jour, et Jaina avait hérité de valises lourdes de plusieurs kilos sous les yeux, soulignant sa particularité physique. Elle gardait le silence pendant sa marche, sans rompre avec la tradition de sa légende, le regard sérieux, malgré les deux verres bien tassés qu'elle s'était envoyée. Elle prenait garde cependant à ne pas trop distancer Roxane, ce qui aurait été le comble de la mauvaise éducation.

Elle se émit ses pensées à haute voix, souhaitant finalement engager la conversation, s'arrêtant.

Jaina : - Le GIGN? Excellente formation, j'ai servi un temps à la BRI, avant de partir aux Etats-Unis. J'ai beaucoup appris, en trois ans, même si la hiérarchie française est critiquable...

Et comment... C'était elle qui les avait envoyés au casse-pipe. Comment pouvaient-ils ignorer ce qu'il se passait réellement? Ils couvraient Umbrella, elle n'avait aucun doute là-dessus... Et beaucoup trop de gens étaient morts pour rien. Elle serra discrètement son poing, et regarda Roxane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Jeu 29 Avr - 22:27

Roxane suivait sans trop de difficulté son capitaine, se glissant dans la foule, frôlant des passants sans que ceux-ci ne s'en rendent compte. Elle se fichait pas mal de ce qu'elle pouvait manger du moment que son estomac cessait de grogner. Sa cicatrice enflait et commençait à lui faire sérieusement mal. Il fallait que la jeune femme mette quelque chose de glacé dessus. Elle se dirigea d'un pas rapide vers un glacier, y acheta un bloc de glace et reprit sa route sans perdre le capitaine de vue.

- Le GIGN est un endroit idéal pour apprendre et pour mourir. Ca fait toujours bien sur l'épitaphe.

Elle sortit de la rue fréquentée et alla se poser dans un coin sombre. D'un coup de poing elle brisa la glace et disposa quelques morceaux dans un mouchoir. Elle retira son bandeau. La cicatrice, partant du haut de son sourcil jusqu'au bas de son oreille, était boursoufflée et suintait le sang. Roxane appliqua la glace dessus avec un grognement mécontent.

- Excusez moi capitaine, petit contre-temps.

Elle prenait bien soin de garder son oeil droit fermé, masquant sa pupille. Elle semblait être un personnage tout droit sortit de quelques romans fantastiques avec sa peau blanche qui contrastait avec la noirceur de la nuit. La douleur se calma un peu tandis que la glace fondait, coulant le long de son menton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Jeu 29 Avr - 22:37

Elle ne s'aperçut pas sur l'instant que Roxane s'était arrêtée pour faire l'acquisition de la glace. Jaina s'arrêta et l'attendit. Elle ne dit rien tandis qu'elle regardait Roxane briser la glace, un peu intriguée, puis retirer son bandeau. Elle baissa les yeux, respectueusement. Elle n'avait pas à admirer la cicatrice de la jeune femme, qui lui semblait vraiment étrange. Elle repensait à son bras, qui, un jour de malchance à Raccoon, s'était mis à muer, avec une odeur de porc brûlé, se débarrassant de la peau et de la chair carbonisée, en même temps que les tatouages de son bras. Corps atypique, mais a priori pas unique. Et probablement que Roxane n'avait pas envie de parler de son aventure.

Jaina : - Eh bien, le GIGN a donc raté sa vocation d'Académie des Inscriptions. A la BSAA... On n'enterre pas forcément des morts dans les cercueils, puisqu'il faut d'abord retrouver le corps.

Roxane venait de terminer d'appliquer la glace, dont l'eau commençait à s'égoutter le long de sa joue.

Jaina : - Ne vous excusez pas pour cela, je vous en prie. Belle cicatrice.

Elle hésitait à lui dire qu'ils avaient d'excellents médecins, y compris le docteur Wakeman, qu'elle avait connu à Raccoon et qui lui avait déjà bien retapé son corps. Mécaniquement, elle sortit de la poche de son costume un mouchoir immaculé en tissu, qu'elle déplia. Oui, c'était ancien régime, mais peu importe. Elle s'en servait pour essuyer ses larmes de sang, mais cela faisait longtemps que cela ne lui était pas arrivé. Sans un mot, elle essuya l'eau qui coulait, puis rempocha le mouchoir.

Jaina : - Vous aimez l'exotisme? Nous sommes proches du quartier asiatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Jeu 29 Avr - 23:00

Roxane remercia le capitaine d'un geste et retira la compresse de glace. Elle balança le tout dans la poubelle la plus proche, épongea le reste d'eau et remit son bandeau en silence. Son visage n'exprimait absolument rien, presque effrayant pas son masque inexpressif. Les larmes de sang de sa supérieure l'avaient un peu intriguée mais elle décida de garder le silence, comme Jaina l'avait fait pour sa cicatrice. Geste que la jeune femme avait apprécié. Elle remercia à nouveau son capitaine et remonta le col de son manteau. La faim se manifesta à nouveau, lui indiquant clairement que maintenant y en avait marre.

- Cela ira très bien merci.

Un souvenir remonta à la surface. Elle, entrain de manger un repas asiatique préparé par son coéquipier chinois avant de partir en mission. Ils avaient bu un tout petit peu trop et étaient arrivés légèrement ivres au point de rendez-vous. Mais ce n'étaient pas cinq bouteilles de saké qui allaient mettre l'élite au tapis. La fraicheur de la nuit avait brisé l'étreinte de l'alcool et ils avaient été plus efficaces que jamais. Enfin presque. Une balle. Juste une. Du sang sur la neige. Elle ne pensait pas remanger un quelconque plat asiatique avant longtemps.

Elle emboita le pas au capitaine, restant toujours à son niveau, son oeil d'acier enregistrant toutes les informations visibles, décrivant la population. Elle était aussi légèrement tendue, aux aguets, mais c'était plus une habitude que la manifestation d'un instinct de survie. Les mains dans les poches, elle marchait rapidement, les passants s'écartaient devant elle. Un léger sourire narquois éclaira son visage.

- C'est vrai qu'avoir les corps, cela peut être bien pratique avant de les enterrer. Il arrive parfois qu'on en égare quelques uns en cours de route. Mais bon. Les morts ont l'avantage d'être morts. Mes anciens équipiers se fichaient pas mal d'être enterrés. Ce qu'ils voulaient, c'était rentrer vivants.

Elle haussa les épaules. Elle n'aimait pas parler du GIGN. De ses souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Ven 30 Avr - 13:19

Roxane : - C'est vrai qu'avoir les corps, cela peut être bien pratique avant de
les enterrer. Il arrive parfois qu'on en égare quelques uns en cours de
route. Mais bon. Les morts ont l'avantage d'être morts. Mes anciens
équipiers se fichaient pas mal d'être enterrés. Ce qu'ils voulaient,
c'était rentrer vivants.


Jaina se crispa légèrement, ralentissant sensiblement la marche.

T'es con aussi toi, à lancer ce sujet...

Elle hocha la tête, masquant comme elle le pouvait son trouble. Oui, les corps, elle avait toujours eu quelques problèmes avec. Soit elle les abandonnait en cours de route, pour cause d'encombrement, soit ils disparaissaient mystérieusement, soit ceux qu'elle enterrait n'étaient pas les bons... Et c'est surtout ce dernier cas de figure qui lui restait sur le coeur. La dernière fois qu'elle s'était amusée à vérifier qu'elle avait bien mis en terre la bonne personne remontait à l'année passée, ce qui s'était soldé par un énorme fiasco qui avait failli coûter la vie à Max et elle-même. Jaina en nourrit une profonde culpabilité : dans un premier temps, elle s'avouait coupable de négligence, d'avoir enterré un autre que son frère bien-aimé, et dans un second temps, elle s'en voulait terriblement d'avoir mis en péril la vie de Max... Sa propre mort ne lui semblait pas importante. Quoique sa disparition marquerait sans aucun doute la fin de la croisade des D'Arcy-Kojève, entamée des décennies plus tôt.

Comme à l'accoutumée, la jeune femme décida de tirer un de ses traits d'humour légendaires.

Jaina : - Ma mission est justement de limiter les pertes. En règle général, je m'en sors plutôt bien. Mais bon, de toute manière, j'ai droit à 5% de perte dans les effectifs, ça me permet d'être large.

Elles parvinrent jusqu'au quartier chinois, à Soho, où une foule consistante de passants se pressaient encore, malgré l'heure qui avançait. Londres était de ces villes qui ne dorment jamais, comme toutes les grandes métropoles. Jaina connaissait bien le quartier commercial, plutôt friande de la nourriture asiatique. Elle guida Roxane jusqu'au restaurant où elle commençait à prendre ses marques.

Basculant machinalement du français à l'anglais, elle demanda une table pour deux, de préférence éloignée de la masse populaire et bruyante, statique comme un troupeau, que Jaina affectionnait beaucoup moins que la population nocturne et fuyante des rues. Jaina tira la chaise pour Roxane, et la désigna de sa main.

Jaina : - Je vous en prie.

Elle s'assit elle-même, et saisit une carte. Son regard vairon s'aventura sur les caractères imprimés sans réellement les voir, concentrée à autre chose. Elle croisa les jambes et sa main glissa sur l'étui de cuir qu'elle portait à la cheville.

Elle décida d'ouvrir les hostilités.

Jaina : - Vous savez à quoi vous vous exposez en intégrant la BSAA?

Combien de fois elle avait vu de jeunes gens pleins de volonté et de la fougue de la jeunesse lamentablement se rétamer à Raccoon, quand il fallait faire face aux morts qui se relevaient, aux undeads, comme elle les nommait? Des gens idéalistes, qui croyaient en la justice et la liberté, qui aurait dû faire une carrière de simple flic plutôt que d'agent des S.T.A.R.S... Elle aussi avait cru en ces concepts. Mais une fois plongée dans le monde de la nuit, le manichéisme s'effondrait allègrement, il n'y avait plus qu'une seule règle : survivre, et dans le meilleur des cas larguer quelques mines sur le chemin d'Umbrella. Au diable la moralité. Pendant un moment, elle avait cru qu'un seul héros (en l'occurence, une héroïne) pourrait mettre à bas le colosse aux pieds d'argiles d'Umbrella... Que nenni. L'union fait la force, comme dit l'adage populaire. Il était d'autant plus crédible dans leurs situations.

Elle sonda Roxane du regard, sans indécence ni cruauté. Elle ne ressemblait pas aux jeunes recrues folles auxquelles elle s'était confrontée, sur qui elle avait crié, soupiré, reproché, et finalement hurlé de se mettre à l'abri quand tonnaient les bombes. Et elle avait fait partie du GIGN, qui ne prenaient pas des tocards. Son calme apparent, son visage inexpressif, concentré, l'invitaient à lui donner sa confiance, ce que la jeune femme était bien encline à faire, mais non sans justification.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Ven 30 Avr - 21:52

Roxane remarqua le trouble de sa supérieure. Jugeant préférable de la laisser à ses pensées, elle regardait un peu partout, prenant des points de repères. Le petit trait d'humour lui tira un sourire. Lorsque les deux femmes arrivèrent au quartier chinois, le parfum épicé que dégageait tous ces restaurants mettait Roxane en appétit et son estomac grogna une fois de plus. Elle lui ordonna mentalement de se taire et suivit le capitaine. La salle était pleine et bruyante. Elle fronça les sourcils, détestant par-dessus tout être trop proche de trop de gens. Elle fut soulagée lorsque le serveur les emmena, sur demande de Jaina, à une table plus reculée, dans un coin tranquille.

Elle remercia le capitaine qui lui avait tirer la chaise, retira son manteau laissant ainsi voir son costume noir de marque italienne, et s'installa. Elle croisa ses mains blanches sur la table, plongée dans diverses réflexions.

Jaina : - Vous savez à quoi vous vous exposez en intégrant la BSAA?

A cette question le regard de Roxane se plongea dans celui de Jaina. Ce à quoi elle s'exposait. La mort ? L'ombre de la mort ? La présence menaçante d'Umbrella et tous les risques que cela apportait ? Son regard d'acier se durcit. Oui. Elle savait. Sans quitter son masque, elle répondit sur un ton calme et posé.

- Oui. Je le sais. Et je l'accepte entièrement.

Elle ne se faisait aucune illusion. Elle ne s'était jamais fait d'illusions. C'est aussi pour cela que ses supérieurs appréciaient Roxane. Elle avait vu beaucoup de petits jeunes avec tous leurs espoirs et leurs idées, se faire tuer avant même d'avoir pu réagir. Idéaliser, se croire le héros qui sauvera l'humanité, c'était stupide. Dans la réalité, dans sa réalité, David n'abattait pas Goliath tout seul. De plus, son statut de sniper faisait d'elle une sorte d'élément clé. Elle était la présence invisible qui tirait à vue, protégeant l'équipe. Bien sûr elle se débrouillait très bien avec toutes autres sortes d'armes, en passant par les armes blanches.

- Vous savez, j'ai connu pas mal d'expériences assez enrichissantes avant d'intégrer la BSAA. Je me suis retrouvée dans des situations...plutôt compliquées. Je m'en suis toujours sortie. Je travaille en harmonie avec mon équipe. Je sais que mes équipiers comptent sur moi, alors je ne laisse pas de place au doute, à la peur ou à l'hésitation. Je sauve leur peau avant la mienne. J'ai des principes.

Elle commanda d'un ton paisible un plat de poulet au curry et une bouteille de saké.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Dim 2 Mai - 15:40

Sous son manteau, la jeune femme portait un costume bien taillé, et, vaguement connaisseuse de ce genre de vêtement, la jeune D'Arcy ne put s'empêcher d'en admirer la coupe. Elle-même ne portait rien d'autre qu'une veste de costume sur ses épaules, la plupart du temps : elle détestait tout ce qui pouvait avoir attrait avec sa soi-disant féminité.

A la question "savez-vous à quoi vous vous exposez", son interlocutrice semblait savoir, en effet, et même assumer tous les risques. Jaina croisa pensivement ses mains sous son menton, son regard vairon fixé sur l'oeil d'acier de Roxane, aussi inexpressive qu'elle. Elle la regarda avec plus d'intensité. Quel âge avait-elle? Son expression grave, affectée, sa précision dans ses gestes, la façon qu'elle avait de laisser passer ses paroles au compte-goutte... Jaina avait l'impression, curieuse sans pour autant être désagréable, de se trouver en face de son miroir, quand elle était en service. Elle esquissa un rapide sourire. Ce genre d'attitude, qu'elle avait contracté après son service à Washington, lui avait valu des sobriquets quant à eux, très désagréables. On parlait vaguement de la coincée anorexique, de la française mal-baisée, mais son préféré était incontestablement L'Ouragan Russe. Ce qui venait effectivement de sa froideur légendaire et de ses capacités au combat extraordinaires. Sa façon de littéralement exploser, enchaînant le combat à main nues avec ses tirs de pistolets, dans des réflexes foudroyants...

Elle recentra ses pensées sur Roxane. Elle lui donnait la trentaine, comme elle. Son expérience au GIGN avait dû être intéressante, enrichissante, mais serait-elle suffisante? Se battre contre des morts qui se relevaient, dans une odeur où se mêlaient la mort, la putréfaction, l'odeur des sphincters qui ont lâché... C'était toujours un peu déconcertant.

Roxane : - Vous savez, j'ai connu pas mal d'expériences assez enrichissantes avant d'intégrer la BSAA. Je me suis retrouvée dans des situations...plutôt compliquées. Je m'en suis toujours sortie. Je travaille en harmonie avec mon équipe. Je sais que mes équipiers comptent sur moi, alors je ne laisse pas de place au doute, à la peur ou à l'hésitation. Je sauve leur peau avant la mienne. J'ai des principes.

Jaina hocha la tête. Elle aimait l'état d'esprit de la jeune femme. Rigueur, discipline. Elle esquissa un léger sourire.

Jaina : - De toute manière, sur le sol, les éclaireurs et nous, devons vous assurer la meilleure reconnaissance possible sur le terrain, pour que rien ne puisse vous arriver.

Elle s'interrompit, commanda un canard laqué avec du riz cantonais.

Jaina : - Tout cela est nouveau pour moi, à vrai dire. Je n'ai jamais été à la tête d'une équipe complète, en général, je n'avais qu'un partenaire. Bon, peut-être avec la brigade, en France. Ceci étant, on ne combattait pas des zombies, mais le crime, ce qui était moins excitant...

Depuis qu'elle avait intégré les S.T.A.R.S, elle avait vécu des choses beaucoup plus excitantes, en particulier dans l'excès d'adrénaline. Elle repensa à l'instant où elle s'était infiltrée parmi les forces d'Umbrella pour tenter de sauver ses collègues, Alair, Max, Reixet et deux civils, laquelle tentative s'était soldée par deux pruneaux dans la carrosserie, et elle avait loué le ciel pour avoir inventé le gilet pare-balle, étant déjà un peu amochée...

Jaina : - Ce qui n'empêche que je crois en la valeur suprême de la vie humaine. Et que je ferais tout pour que rien n'arrive. Même si nous devons nous frotter à des tyrans.

Son téléphone bipa.

Jaina : - Excusez-moi.

Elle consulta l'écran rapidement. Elle fronça les sourcils et soupira. Elle rempocha son téléphone, reporta son attention sur Roxane.

Jaina : - Que disions-nous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Lun 3 Mai - 20:14

Roxane soutint le regard de sa supérieure. Elle savait que Jaina cherchait à l'analyser, à savoir plus qu'elle ne montrait. Mais la jeune femme ne montrait rien. Habituée à ce genre d'examen elle se contentait de garder son œil d'acier fixe et impénétrable. Au GIGN on la comparait à une porte blindée. Ce qui était vrai dans le fond.

Avant d'arriver à la BSAA, un agent lui avait poser la même question que le capitaine. Il lui avait parler des morts qui ne mourraient pas et de l'odeur nauséabonde que cela entrainait. Elle l'avait longuement regardé, hésitant entre lui rire au nez ou lui expliquer très calmement que ce n'était pas des revenants qui allaient lui faire peur. La devançant, il avait répliqué que dans la théorie, cela pouvait sembler stupide et très simple, mais une fois sur le terrain, face à ces...choses, il était très dur de se maitriser. A cet instant elle s'était levée et avait planté son regard dans le sien. De sa voix grave, le sniper répliqua exactement ceci :

- Vous avez vu des revenants. Vous me dites qu'il n'y a rien de plus horrible. Mais vous n'avez pas vu ce que j'ai vu au cours de ma carrière. Des revenants avec une odeur de chair brûlée, pourrie, cela ne ma dérange pas. Alors arrêtez avec ces stupidités. Si le but est de m'impressioner, je vous le dis tout de suite, vous avez raté votre coup. Cela fonctionne avec des bleusailles. Pas avec moi.

L'agent était resté un moment abasourdi. Trois jours plus tard Roxane intégrait la BSAA.

Son départ du GIGN avait été...émouvant. Ses anciens équipiers refusaient de la laisser partir. Un sniper de cette trempe, il n'y en avait qu'un et il partait combattre des zombies. Depuis longtemps, lorsqu'une équipe partait en mission, le simple fait de prononcer le nom "de Valois" suffisait à rassurer les hommes. On l'avait surnommée "L'Oeil d'aigle". Absolument rien ne lui échappait. Rien. Ainsi ils partaient le coeur léger sans la moindre inquiétude. Avec l'Oeil d'aigle il n'y avait jamais eu de perte en mission. Mais Roxane voulait passer à un autre niveau. Quelque chose de plus...excitant. Tuer des hommes, c'est facile. Tuer des revenants ça l'est moins. Le goût du risque avait pris le dessus et elle avait déposé son dossier à la BSAA.

Elle même sonda le regard vairon du capitaine. Les deux femmes avaient quelque chose de semblable. Les plats arrivèrent, fumant et dégageant une odeur alléchante. Roxane regarda son assiette d'un oeil désintéressé.

Jaina : - Tout cela est nouveau pour moi, à vrai dire. Je n'ai jamais été à la
tête d'une équipe complète, en général, je n'avais qu'un partenaire.
Bon, peut-être avec la brigade, en France. Ceci étant, on ne combattait
pas des zombies, mais le crime, ce qui était moins excitant...

Roxane : - Il est vrai qu'avec la BSAA nous passons à un niveau supérieur. Ce qui est bien plus intéressant.

Elle caressa la crosse de son beretta qui était caché par sa veste.

Lorsque le téléphone du capitaine D'Arcy bipa, elle perdit son regard dans la salle encore pleine. La chaleur avait monté de quelques degrés aussi elle se permit de desserrer le noeud de sa cravate et d'ouvrir un bouton de son col. Revenant à Jaina et constatant son expression légèrement contrariée, elle ne fit aucune remarque.

- Je vous en prie. Nous parlions de votre estime pour la vie humaine. Je vous souhaite également un bon appétit.

Elle se mit à manger rapidement et descendit un verre de saké.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Sam 8 Mai - 20:14

Bon, cela élimine donc le sergent Handels. Comment je vais faire...

La jeune française était préoccupée. Elle avait toujours en tête ce fameux projet de se rendre en Russie pour retrouver son frère. L'enlèvement d'Alexandre commençait à dater. Le temps avait toujours été son ennemi. Elle ne savait pas trop pourquoi elle continuait à s'acharner. Le cadavre de son frère, dans le meilleur des cas, devait être congelé quelque part en Russie, dans un trou à rats où personne, pas même la plus basse termite, ne s'aventurait, et dans le pire, il devait avoir servi à nourrir des créatures innommables et il ne devait pas rester grand chose de lui... Pourtant, elle y croyait. Elle avait le sentiment que si quelque chose de fatal était arrivé à son frère, elle l'aurait ressenti, comme un profond déchirement, une lame qui se serait plantée dans son coeur et l'aurait paralysée. Non, pour l'instant, elle ne ressentait que la terrible absence, le manque de son frère. Elle en avait l'intime conviction : Alexandre respirait encore, quelque part dans le monde.

C'est pour cela qu'elle s'était lancée dans la quête d'un remplaçant temporaire. Elle ne savait ni quand, ni combien de temps elle partait, mais il lui faudrait de toute manière trouver quelqu'un pour tenir la boutique : la BSAA n'allait pas s'en sortir sans l'assurance vie qu'était Jaina. Elle était loin de se considérer comme indispensable, et elle savait que la plupart des membres qui l'intégraient étaient des vétérans des anciennes guerres contre Umbrella. Ils avaient déjà cassé du zombie, grand bien leur fasse. Mais elle, elle était capable de gérer l'unité et de les mener jusqu'aux tréfonds de l'enfer, simplement parce qu'en plus d'être un bon soldat, elle ressentait Umbrella, ou le Consortium, peu importe, de toutes ses tripes. Elle repensa à ses premiers undeads. Elle était encore loin de la maîtrise qu'elle avait aujourd'hui. Elle avait simplement peur, avec tous ses instincts de survie dans le rouge pour s'en sortir. Aujourd'hui, elle les abattait froidement, elle en arrivait à penser comme les créatures qui l'attaquaient, à comprendre leurs mécanismes, à trouver leurs points faibles. Probablement parce qu'elle n'était pas si différente d'eux que ce que son apparence physique voulait montrer.

Roxane : - Il est vrai qu'avec la BSAA nous passons à un niveau supérieur. Ce qui est bien plus intéressant.

Jaina : - La BSAA nous permet d'étendre notre rayon d'action. Déjà que Raccoon City était un terrain de jeu sympathique, nous avons tout le monde à portée de main. La difficulté est légèrement relevée. Ce ne sont plus des savants fous qui décident de lâcher leurs dernières créations, mais bien des abrutis qui sont prêts à tout pour gagner de l'argent. Quitte à faire des mélanges absolument absurdes. Umbrella avait un semblant de contrôle, avec les USS. Or, tout est hors de contrôle.

... Et c'était précisément pour cette raison qu'elle ne pouvait pas se permettre de les laisser tomber, surtout pour se jeter dans la gueule du loup, en Russie.

Jaina : - M'est avis qu'on va voir du pays. C'est préférable de ne pas avoir d'attaches. Au moins, il n'y aura personne pour pleurer si jamais on ne retrouve pas notre corps.

Elle avait les yeux baissés. En fait, elle parlait à elle-même, à voix haute. Elle pensait à ceux qui étaient déjà partis. A ceux qui resteraient, qu'elle voulait à tout prix épargner des effets dévastateurs de la multinationale qu'elle avait expérimentés. A Joyce... Pourtant, tout comme elle, la petite avait son destin lié avec Umbrella. Elle se souvient de son hurlement quand elle l'avait pris contre elle, posant sa main sur ses cheveux pour l'empêcher de se retourner, un genou plié, son arme levée. Deux coups de feu qui lui avaient semblé assourdissants. Les deux créatures tourmentées qui avaient éclaboussé Jaina et Joyce de leur sang contaminé... Jaina frissonna discrètement.

La petite avait grandi, allait au primaire maintenant. Elle la regardait avec joie, trouvant une source d'apaisement et d'amour en cette fillette.

Jaina : - Je crois qu'un récent rapport qu'on m'a donné mettait l'accent sur certaines activités illégales dans les docks. J'irais jeter un coup d'oeil. Vous viendrez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Sam 8 Mai - 20:44

Roxane ne quittait pas sa supérieure de l'œil. Elle observait chacune de ses réactions, de ses expressions. Sans s'en rendre compte, le visage du capitaine exprimait ses sentiments profonds. Elle but une gorgée de saké et l'écouta parler. Jaina ne semblait pas vraiment s'adresser au sniper, plutôt à elle-même. Mais cela ne dérangeait pas Roxane. Elle finit de manger, rapidement, et s'adossa à sa chaise.

Jaina : - M'est avis qu'on va voir du pays. C'est préférable de ne pas
avoir d'attaches. Au moins, il n'y aura personne pour pleurer si jamais
on ne retrouve pas notre corps.

Elle dévisagea un instant le capitaine. Ses paroles étaient vides. Personne ?

Roxane : - Personne vous dites ? Non. Il y a toujours quelqu'un pour regretter notre mort. Toujours. Que ce soit un proche ou un n'importe qui d'autre. Si je prends mon cas comme exemple, mes anciens équipiers me regretteraient si je venais à mourir. Je ne me prétends pas indispensable loin de là. Mais lorsqu'on est descendu en enfer et qu'on en est revenu, des liens se tissent. D'ailleurs, quand quelqu'un décède, ce n'est pas sur son corps qu'on pleure. Au fond, que le cadavre soit là ou non ne change rien. Ce qu'on pleure c'est son absence. Subtile nuance. On peut pleurer quelqu'un de disparu sans qu'il soit mort. Enfin, c'est ma théorie.

Elle appela le serveur et paya leur consommation. Sortant sa montre gousset, elle consulta rapidement l'heure. La nuit passait si vite.

Jaina : - Je crois qu'un récent rapport qu'on m'a donné mettait
l'accent sur certaines activités illégales dans les docks. J'irais
jeter un coup d'oeil. Vous viendrez?

Roxane : - Des activités illégales ?

Elle haussa un sourcil. Et un sourire carnassier étira ses lèvres. Depuis le temps qu'elle attendait une mission, n'importe quoi, qu'elle puisse vérifier si elle savait toujours abattre un homme d'un seul coup.

Roxane : - Cela fait un moment que je n'ai pas eu l'occasion de sortir en mission. Je vous accompagnerai avec plaisir capitaine.

Son regard gris ne reflétait rien. Comme un miroir, la pupille du sniper renvoyait son propre regard au capitaine D'Arcy. L'Oeil d'Aigle...ce n'était pas seulement un excellent sniper au GIGN. C'était bien plus.

J'ai bien fait de venir à la BSAA.

Son sourire de tueuse devint plus doux. Elle se leva et invita son capitaine à en faire de même.

Roxane : - Il se fait tard. J'ai beaucoup de choses à faire encore et je suppose que vous aussi. Nous devrions rentrer à la base.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Sam 8 Mai - 23:02

Roxane : - Personne vous dites ? Non. Il y a toujours quelqu'un pour regretter notre mort. Toujours. Que ce soit un proche ou un n'importe qui d'autre. Si je prends mon cas comme exemple, mes anciens équipiers me regretteraient si je venais à mourir. Je ne me prétends pas indispensable loin de là. Mais lorsqu'on est descendu en enfer et qu'on en est revenu, des liens se tissent. D'ailleurs, quand quelqu'un décède, ce n'est pas sur son corps qu'on pleure. Au fond, que le cadavre soit là ou non ne change rien. Ce qu'on pleure c'est son absence. Subtile nuance. On peut pleurer quelqu'un de disparu sans qu'il soit mort. Enfin, c'est ma théorie.

C'était comme si elle lisait dans ses pensées. Combien de fois s'était-elle retrouvée seule, dans son appartement, avec pour seule musique celle de ses sanglots pour Alexandre... Elle craquait tout simplement. Elle secoua la tête. La disparition de son frère était pire que sa mort. Elle ne savait pas ce qu'il advenait, elle était dans l'espoir et la crainte, une situation difficilement supportable.

Jaina : - Eh bien... Mes parents sont morts, mon frère disparut, mes proches ne se souviennent probablement pas de moi, et on se souviendra surtout de mes surnoms plus que de ma personne.

Elle rit. Roxane paya les consommations, et la jeune française haussa un sourcil. Elle retint mentalement.

Jaina : - Merci, je vous revaudrai ça.

Quand elle mentionna la probable intervention qu'ils auront à faire, le visage de la jeune femme changea, se changea en un masque prédateur. L'oeil d'acier de la jeune femme flamboya. Il y avait une sorte d'excitation animale, à laquelle Jaina fut sensible. Repartir en mission, vérifier si l'on est toujours le meilleur, quand on connait ses qualités. Jaina connaissait cette excitation : elle-même, durant ses années à Raccoon, à broyer du noir, remisée dans l'administration après avoir eu une grave blessure qui l'avait empêchée de rôder sur le terrain... Elle avait détesté ces heures passées à remplir des papiers, remettre des rapports, avoir le sentiment d'être inutile quand le cauchemar grattait ses ongles sur les fenêtres dehors...

Roxane : - Cela fait un moment que je n'ai pas eu l'occasion de sortir en mission. Je vous accompagnerai avec plaisir capitaine.

Jaina s'aperçut un instant dans l'oeil unique de la jeune femme. Elle aperçut ses traits tirés par la fatigue, son regard vairon si dur, si déterminé, par des années de traque, de déceptions, d'efforts fous pour parvenir à mettre à bas la multinationale. Il y avait une maturité, une mélancolie, une lassitude, qui marquaient les drames qu'elle avait traversés. Où était la jeune fille sur son permis de conduire, avec son sourire éclatant? Elle baissa de nouveau les yeux.

Roxane : - Il se fait tard. J'ai beaucoup de choses à faire encore et je suppose que vous aussi. Nous devrions rentrer à la base.

Elle se leva, et, à son invitation, Jaina fit de même. Elle repassa sa veste sur ses épaules, cachant le tatouage de son bras dans la manche. Elle hocha la tête.

Jaina : - Je comprends. Je ne rentre pas à la base ce soir, mais je peux vous y déposer.

Elle fouilla dans ses poches à la recherche de ses clés.

Jaina : - J'habite également dans le coin, ça me permet de me reposer quand je fais des descentes nocturnes.

Son portable vibra. Elle consulta de nouveau l'écran. Elle regarda l'heure. Il était tard. Sa fille s'inquiétait, via le portable de la baby sitter. Jaina eut un sourire en coin, glissa une cigarette et sortit avec la jeune femme, se dirigeant vers le parking. Elle prit quelque distances, et rappela sa fille.

Jaina : - Salut ma chérie. Non, vas te coucher, ne m'attends pas. Je reviens d'ici trente minutes, je pense. Oui. Non, j'ai les clés. Bonne nuit. Je t'aime aussi.

Elle referma son portable, ouvrit la porte à Roxane.

Jaina : - Je vous en prie.

Elle se glissa derrière le volant, démarra la voiture, alluma les phares. Elle se glissa dans le trafic nocturne, s'enfonça dans la nuit, en marmonnant les airs qui passaient à la radio. Pour parvenir jusqu'à la base, légèrement décalée par rapport à la ville, il fallait parcourir quelques kilomètres de "campagne", après avoir quitté le périphérique. Jaina conduisait machinalement, sans pour autant accorder une attention maximale à la route, décontractée. Une silhouette se trouva au milieu de la route et elle ne put l'éviter.

Jaina : - MERDE !

Elle freina, mais c'était trop tard. Elle percuta le corps, roula dessus avec un craquement d'os des plus désagréables. Elle arrêta le véhicule et sortit, une lampe torche à la main.

Jaina : - Ca ne l'a pas arrêté.

Constat froid des plus surprenant. En théorie, elle aurait dû mourir de peur pour ce qui était arrivé au monsieur ou à la madame qui s'était jeté(e) sous ses roues. En réalité, elle avait très bien vu ce qu'elle avait percuté. Et, à part la large tâche pourpre sur le sol, il n'y avait rien d'autres, même pas un intestin putréfié.

L'air empestait la pourriture. Jaina leva les yeux au ciel, dégraffa son holster.

Jaina : - En fait... Elle risque d'être un peu plus longue que prévu, cette nuit.

Elle regarda Roxane.

Jaina : - Vous voulez rentrer? On a encore le temps.

Elle lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Mer 12 Mai - 21:07

Roxane écouta le capitaine parler avec attention. Chaque nouvelle information était toujours bonne à prendre. Elle notait mentalement les quelques mots de Jaina. La jeune femme n'arrivait pas à soutenir le regard d'acier du sniper, ce qui ne l'étonna pas vraiment. Peu de gens y parvenaient, car son œil était un miroir. Et rare était les personnes qui voulaient voir leur véritable reflet, la réalité.

Ce fut une véritable libération lorsque les deux femmes sortirent du restaurant. La chaleur et le bruit étaient devenus insupportables. La fraîcheur de la nuit calma les nerfs de Roxane et elle suivit silencieusement le capitaine jusqu'à son véhicule.

Roxane accepta de se faire reconduire jusqu'à la base. Sa propre voiture ne risquait pas de s'enfuir pendant la nuit, et si elle devait brûler (on ne sait jamais) il lui suffirait de sortir la carte bancaire. Mine de rien durant tout son service au GIGN, Roxane avait été très bien payée.

La lune claire éclairait la campagne sombre. Le sniper perdit son regard dans les ombres incertaines des arbres, se coupant du monde. Lorsque Jaina roula sur...quelqu'un, elle réagit à peine. Elle sortit à la suite du capitaine et regarda la tâche de sang sur le sol. Une douce odeur de décomposition bien avancée rendait l'air difficilement respirable. Roxane fronça à peine le nez et marmonna :

Roxane : - Je viens de manger...certains zombies n'ont aucune éducation. Et puis se jeter sur les routes...c'est d'une subtilité très recherchée vraiment.

Elle plongea ensuite son regard dans celui du capitaine, qui dégrafait son holster.

Jaina : - En fait... Elle risque d'être un peu plus longue que prévu,
cette nuit.

Le capitaine lui sourit. Elle ne répondit pas à son sourire, tous les sens aux aguets. Avec un calme olympien elle sortit son beretta, retira la sécurité et scruta l'obscurité. Roxane était détendue, il y avait une certaine nonchalance dans sa manière de se tenir alors qu'elle fouillait la nuit de son œil d'acier. Une main dans la poche de son pantalon, l'autre le long de ses côtes tenant l'arme, elle semblait au repos. Pourtant il ne lui faudrait pas plus d'un dixième de seconde pour se mettre en position et faire feu. Elle n'avait pas besoin de maintenir son arme à deux mains comme certaines personnes le faisaient pour mieux encaisser le contre-coup.

Le silence de la nuit était parfait. Aucun son. Elle entendait le souffle du capitaine D'Arcy.

Jaina : - Vous voulez rentrer? On a encore le temps.

Elle répliqua avec flegme :

Roxane : - Non, cela ira capitaine. Je ne suis pas si pressée que cela. J'espère que vous non plus.

Elle avança de quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Jeu 13 Mai - 17:55

Jaina regarda la jeune femme prendre position. Elle releva le trait d'humour et esquissa un sourire. C'était le même genre d'humour qu'elle sortait, notamment en situation critique. Elle tira de son dos son Sig Sauer, releva la sécurité. D'un pas tranquille, presque blasé, elle retourna à sa voiture, ouvrit la porte passager de sa voiture, se glissa à l'intérieur, ouvrit la boîte à gants et en sortit une fine lampe torche. Elle la joignit à son pistolet, la tenant de la main droite, balayant la nuit.

Le silence était épais. Mais Jaina aimait bien entendre ses rangers crisser sur les gravillons de la route. Elle n'avait pas besoin de passer inaperçu : elle avait percuté à pleine vitesse une chose, elle avait freiné au point de laisser sur la route des traces de gomme, autant dire qu'elle était passée aussi inaperçue qu'un nudiste au milieu du festival de Cannes. Elle ressenti l'envie d'allumer une cigarette. Mais cela aurait été faire preuve de beaucoup trop de nonchalance. Il fallait qu'elle se débarrasse de ces envies, de fumer dès qu'elle ne savait pas quoi faire de ses mains. Elle raffermit sa prise autour de la crosse de son pistolet.

Jaina, sans le laisser percevoir, était attentive au moindre mouvement de Roxane. Elle remarquait son attitude nonchalante, sa concentration, l'absence totale de stress. Elle était calme, mais pas encore prompte à lui renvoyer son sourire. Cela viendrait peut-être avec le temps. La jeune française hocha la tête, quand elle lui dit qu'elle n'avait pas vraiment envie de rentrer.

Roxane : - Non, cela ira capitaine. Je ne suis pas si pressée que cela. J'espère que vous non plus.

Jaina : - Ca fait des années que je fais ça. Et je ne suis toujours pas rémunérée.

Elle fit quelques pas en avant, le faisceau de sa lampe ayant mis à jour quelques traces et de l'herbe couchée, à proximité de la flaque de sang.

Jaina : - Je parlais des heures supp', bien sûr.

Comme à son habitude, elle fanfaronnait un peu, mais son regard vairon, fixe, scrutait l'obscurité avec attention, et son oreille était tendue au maximum. Ses pas s'enfoncèrent dans un parterre d'humus, qui dégageait une odeur désagréable et humide. Elle progressa, s'assurant que Roxane la suivait, ou en tout cas restait dans son champ d'action. En théorie, son instinct permettait de débusquer facilement les créatures. Sauf que cette fois, quelque chose faussa les données. En tout cas, elle ne vit rien venir. Quelque chose la percuta violemment, lui coupant le souffle, et de puissants bras enserrèrent sa taille. Elle tomba avec un grondement étouffé sur le sol. Le type était vêtu de haillons déchirés et ensanglantés, et il semblait avoir vaguement envie de déguster le cou de la jeune française. Son visage fou était ravagé par des sortes de bubons purulents, des plaies à vif dispersaient l'infection, et ses yeux, d'un rouge éclatant, roulaient dans leurs orbites. Elle le bloqua en coinçant son avant-bras sous la gorge de la créature, tandis que sa main droite tâtonnait pour trouver son étui de cheville, et dégainait son couteau. Elle le planta dans sa tempe, et le repoussa immédiatement sur le côté, pour empêcher le sang contaminé de se répandre dans son nez et sa bouche. Elle ramassa la torche et son pistolet, et balaya immédiatement l'espace autour d'elle.

Elle récupéra son couteau, sans quitter des yeux les contaminés qui approchaient lentement. Oh, une poignée, elle avait déjà connu ce qui s'approchait de l'état de siège, et ces cinq poupées désarticulées et grognantes ne l'impressionnaient pas plus que ça. Jusqu'au moment où elles se mirent à courir. Là, elle se dit qu'il y avait passablement un problème. Elle leva le canon de son arme, et commença à tirer dans des genoux, avant de se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Ven 14 Mai - 15:18

Roxane suivit silencieusement le capitaine. Elle regardait autour d'elle, devinant vaguement des mouvements. Lorsque le contaminé sauta sur Jaina, son œil d'acier s'agrandit un instant, montrant son étonnement. Elle se reprit rapidement et s'éloigna, laissant le capitaine se débarrasser de la chose en pleine putréfaction.

Son regard s'arrêta sur les cinq silhouettes qui approchaient, lentement. Le capitaine s'était débarrassée de son agresseur avec rapidité et fixait elle aussi les autres contaminés qui approchaient. Lorsqu'ils se mirent à courir, elle tira au niveau des genoux avant de se redresser. Les contaminés avançaient très rapidement.

Roxane les regarda approcher sans ciller. Son bras se leva à la hauteur de son œil mais elle resta parfaitement immobile. Un contaminé la repéra et entreprit de lui sauter dessus. Le sniper ne réagit pas tout de suite, attendant de voir le zombie dans le...rouge des yeux. Puis le coup partit. La tête du contaminé vola littéralement en éclat dans une gerbe de sang illuminé par le clair de lune. Roxane marmonna pour elle-même :

Roxane : - Une balle à tête creuse. Ça pardonne pas.

Elle enjamba rapidement le cadavre et, tira dans la jambe d'un autre contaminé. La...bête bougeait rapidement mais l'œil d'acier ne la lâchait pas. Une seconde balle partit et traversa sa gorge. L'odeur rendait l'air irrespirable. Roxane fronça les sourcils lorsqu'une main arriva de derrière elle et arracha son bandeau. Elle se retourna vivement, empoigna le contaminé à la gorge et le fixa droit dans les yeux. Son œil droit avait la même couleur que celui de son attaquant.

Roxane : - Dis donc sale bestiole, la délicatesse tu connais pas ?

Un sourire carnassier éclaira son visage. Son poing se referma lentement autour du cou de la "sale bestiole". Celle-ci se débattait, cherchait à griffer son visage, en vain. Le canon du beretta s'appuya sur sa tempe et une seconde plus tard, le cadavre retombait sur le sol.

Roxane se tourna vers le capitaine et lui rendit enfin son sourire.

Roxane : - Un peu d'exercice, c'est très bon pour la digestion parait il.

Elle regarda les autres contaminés qui poursuivaient leur course, se mettant en position, prête à tirer.

Ça me rappelle plein de bons souvenirs...sauf que je ne tirais pas sur des espèces de résidus humains. Je me demande dans quel genre de délire je me suis encore engagée. Mais bon. Au moins ça sort de l'ordinaire. Je vais me plaire ici.

Elle était parfaitement à l'aise, comme un poisson dans l'eau. Elle se rapprocha de Jaina, posa un genoux à terre et fit feu, visant les genoux d'un contaminé qui était un peu trop proche à son goût. Les balles pulvérisèrent l'articulation, le laissant tomber sur le sol comme un pantin désarticulé. Il continuait d'avancer en rampant dans l'humus, quelques gargouillements s'échappaient de sa gorge mal formée. Restant dans sa position, elle leva les yeux vers le capitaine et lui dit avec un sourire :

Roxane : - Voulez-vous les finir vous-même ou je m'en occupe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Dim 16 Mai - 20:38

Tandis qu'elles se battaient, Jaina se focalisait sur les actions de Roxane. Rien ne lui échappait, grâce à son étrange vision. L'adrénaline commençait à pulser dans ses veines, et son champ de vision s'élargit, devenant blanc sur les bords. Tout s'éclaircissait, les couleurs devenaient chatoyantes, ce qui lui donnait presque l'impression d'être dans un rêve psychédélique. Elle aussi était borgne, mais sa vision était compensée par la malédiction d'Umbrella. Elle ressentait plus qu'elle ne voyait, et parvenait à un champ de vision optimal qu'après avoir encaissé des vagues d'adrénaline.

Ainsi, elle pouvait à loisir regarder les mouvements et les techniques foudroyantes de la jeune femme. Elle les apprécia à leur juste valeur. Elle, elle se contentait de défendre, de faire passer la vague qui arrivait en renfort pour des pécadilles. Elle assénait des coups de crosse et se servait de son couteau de combat cranté pour dévier les dents pourries de leurs assaillants. Sur le visage de la capitaine, rien d'autre qu'un calme complet, une maitrise profonde de chacun de ses mouvements. Jaina n'avait pas spécialement suivi de formation aux arts martiaux, mais elle avait appris sur le tas, pendant ses longues années où elle pourrissait dans un bureau et cavalait dans la nuit sombre des villes, et désormais, elle était parvenue à un niveau appréciable, dosant habilement ses réflexes et ce qu'elle avait appris, pour gagner en efficacité. Si bien qu'elle parvint à briser le cou à quelques uns de ses assaillants.

Les coups de feux de Roxane, précis au possible, semblaient assourdissants. Jaina reconnaissait la rigueur de l'entraînement du GIGN. Et une jolie dose d'effets personnels, empreint d'un humour noir que Jaina ne pouvait que saluer. La jeune femme lui rendit son sourire, Jaina secoua la tête, légèrement surprise, mais le même sourire sur ses lèvres. Cet assaut semblait être une promenade de santé pour les deux agents. Finalement, Roxane posa un genou sur le sol et interrompit violemment un contaminé dans sa course, le laissant choir en grognant à quelques centimètres d'elle.

Jaina releva le canon de son arme, et finalement rengaina, s'approchant avec nonchalance du contaminé, qui gigotait sur le sol, tentant d'une façon ou d'une autre, de progresser vers elles.

Roxane : - Voulez-vous les finir vous-même ou je m'en occupe ?

Jaina secouait la tête, trouvant ce contaminé grotesque d'un pathétique presque attristant. Elle replaça machinalement la boucle de son holster à sa place, et sourit à Roxane, comme si elles prenaient le thé.

Jaina : - Ne vous donnez pas cette peine, vous avez vaillamment combattu.

Elle s'approcha, hésita une seconde quant à la démarche à suivre, puis enfonça sa rangers dans le crane déjà pourri du contaminé. Le cuir lourd s'enfonça comme dans du beurre dans cette cervelle moisie, avec des craquements sinistres, tandis que la boîte crânienne cédait sous la pression de la jeune femme. Elle essuya rapidement sa chaussure, couverte de matière grise en décomposition, dans l'herbe grasse.

Jaina : - Excellente occasion de faire plus amplement connaissance. Vous faites non seulement honneur au GIGN, mais vous êtes une remarquable combattante.

Elle alluma une cigarette.

Jaina : - Je vous propose de ratisser un peu le secteur, voir d'où pouvaient venir ces espèces de débrits puants.

Sans plus de cérémonie, elle entama la marche. Elle avait le visage incliné, et dans l'obscurité, son expression n'était pas saisissable. Mais elle souriait, fortement satisfaite des performances de Roxane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Roxane Loran de Valois
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/04/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Dim 16 Mai - 22:31

Roxane regardait le contaminé tenter d'avancer tant bien que mal quand Jaina lui répondit :

Jaina : - Ne vous donnez pas cette peine, vous avez vaillamment combattu.

Roxane : - Je ne combats pas vaillamment capitaine, je fais mon travail correctement. Net et sans bavure.

Elle sourait doucement, laissant son œil droit ouvert, il n'était plus nécessaire de le cacher. Lorsque Jaina enfonça sa rangers dans le crâne du contaminé rampant, le sniper ne put retenir un petit rire.

Roxane : - Superbe capitaine. On sent la maitrise du geste...par contre vous venez de salir le cuir.

Elle prit une mine dégouter, un peu trop exagérée pour être sincère et se releva. Être enfin dans une zone de combat la détendait. Elle reprit contenance et rangea tranquillement son beretta. Elle arrangea son col, resserra sa cravate et plongea ses mains dans les poches de son manteau avant de suivre le capitaine.

Jaina : - Excellente occasion de faire plus amplement connaissance.
Vous faites non seulement honneur au GIGN, mais vous êtes une
remarquable combattante.

Roxane : - J'ai appris sur le tas. Il n'y a rien de mieux que la pratique. Si je puis me permettre, vous êtres remarquablement efficace. Enfin, c'est normal.

Elle promena son regard sur les cadavres.

Jaina : - Je vous propose de ratisser un peu le secteur, voir d'où pouvaient venir ces espèces de débrits puants.

Roxane : - Excellente proposition capitaine. Maintenant que nous sommes échauffées il serait dommage de nous arrêter là.

Roxane suivit son capitaine, le pas souple et parfaitement silencieux. La démarche d'un prédateur en chasse. Elle balayait tranquillement l'étendue déserte et sombre en face d'elle, guettant le moindre mouvement.

Quelques minutes plus tard, Roxane sortit vivement ses mains de poches et stoppa net l'attaque d'un contaminé, écrasant sa cage thoracique de sa paume. Effectuant un bon, elle brisa les cervicales du zombie d'un coup de genoux. Atterrissant souplement sur le sol, Roxane regarda autour d'elle, rapidement, à la rechercher d'autres attaquants. Il n'y avait rien. Il avait attaqué seul.

Roxane : - Étrange...ça existe des zombies suicidaires capitaine ?

Elle semblait très sérieuse en posant la question, malgré qu'une petite étincelle de malice brillait dans son œil d'acier la trahisse.

C'est le retour à la vie...

Son visage avait quitter son masque de marbre pour en prendre un autre plus subtil et plus menaçant. Elle
replaça
ses mains dans ses poches, posture très nonchalante, en attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   Sam 19 Juin - 22:25

Roxane : - Superbe capitaine. On sent la maitrise du geste...par contre vous venez de salir le cuir.

Jaina eut un éclat de rire bref.

Jaina : - Vous savez, elles ont l'habitude.

Tout cela pouvait sembler grandiloquent. En réalité, tout ceci était une évaluation. Jaina maîtrisait tout du début jusqu'à la fin. En tout cas, c'était l'impression qu'elle en avait. N'en déplaise à ses détracteurs, cette impression était toujours la bonne. C'était prétentieux de dire qu'on avait tout sous son contrôle, la jeune femme pouvait le concevoir parfaitement. Cependant, elle avait vécu tellement d'échecs et de situations épineuses, en étant responsable ou non du fiasco, pour pouvoir définir le niveau de dangerosité de la situation. Là, même si elles étaient chargées par des contaminés au comportement curieux, elles étaient encore loin de l'état de siège. De surcroît, de l'état de siège sans munitions.

Roxane : - J'ai appris sur le tas. Il n'y a rien de mieux que la pratique. Si je puis me permettre, vous êtes remarquablement efficace. Enfin, c'est normal.

Jaina hocha la tête, continuant de progresser.

Jaina : - Je vous remercie pour les compliments, mademoiselle de Valois. J'ai reçu une excellente formation théorique, complétée par bien des aventures dont je vous raconterai peut-être un jour les détails, si cela vous intéresse.

Sans aucune surprise, elle regarda Roxane proprement arrêter l'attaque d'un contaminé. Jaina s'approcha du cadavre, s'accroupit, et l'examina. Les yeux rouges du contaminé la firent froncer les sourcils. En règle générale, les zombies avaient le regard voilé de cataracte, d'un blanc laiteux. Ici, elle pouvait presque distinguer la pupille dilatée à travers le rouge. Elle n'aimait pas cela. La seule fois où elle avait été confrontée à ce type de créatures, elle n'avait pas eu le temps d'étudier leur configuration, devant s'occuper d'un tyran, assez emmerdant et titanesque, à l'issue duquel combat elle avait fini tétraplégique, sa colonne vertébrale traversée par la mitraille de son équipière. Ce n'était pas fondamentalement un problème, étant entendu qu'elle n'était pas dotée d'un métabolisme classique. Mais elle avait énormément souffert. Par ailleurs, elle avait découvert qu'Esther, le tyran qu'elle avait dézingué à coup d'acide sulfurique directement déversé dans son estomac, les zombies et ce fils de pute d'Hippolyte Spencer, étaient en étroite relation avec le projet 46B. Celui qui était situé juste avant le sien, autrement dit...

Jaina gardait son calme, restant inexpressive au possible, son regard de loup sérieux. Cependant, des questions se bousculaient dans sa tête, et son rythme cardiaque s'était légèrement élevé.

Roxane : - Étrange...ça existe des zombies suicidaires capitaine ?
Jaina : - Pas à ma connaissance. Cela étant, il existe la probabilité que celui-ci soit un éclaireur.

Non, Jaina, c'est impossible. Les zombies se meuvent uniquement parce que le virus exploite la charge électrique qui parcourt les muscles durant la vie, permettant les réflexes. Ce ne sont que des bêtes, des choses motivées par l'instinct essentiel de survie, en l'occurrence, celui de manger. Mais quand bien même ce ne sont que des bêtes, objecta-t-elle intérieurement, les bêtes s'organisent en meute et peuvent parfois faire preuve de réflexion...

Jaina : - Très faible, certes, mais existante.

Elle ne voulait pas trop s'engager. Umbrella, le Consortium, tout ça... C'était un peu comme l'informatique. On pensait être au courant des dernières technologies que sournoisement ces enfoirés sortaient en douce des inventions de leur chapeau... Sauf que l'informatique ne risquait pas de vous péter à la gueule. Cependant, sa rencontre avec le cadet des Spencer de Raccoon remontait déjà à quelques années. Son instinct lui soufflait que ce n'était pas bon. Prudente, elle raffermit sa prise autour de la crosse de son arme, continua d'avancer. Soudain, elle s'arrêta, levant la main, à l'écoute.

Le vent. Un vent léger, glacial et fourbe, qui s'infiltrait dans votre veste et vous gelait la chair, un vent chargé d'une légère effluve de pourriture, l'odeur d'une mort en sursis...

Brutalement, Jaina se tourna vers Roxane, leva le canon de son arme, et tira à une seule reprise. La créature qui s'était postée dans l'arbre (Putain, dans un arbre..., songea Jaina) s'effondra avec un grognement. Il semblait porter un gilet pare-balle déchiré et une arme. Le coeur de Jaina rata un battement.

Jaina : - Ce sont des Majinis.

Elle n'eut pas le temps d'apporter des informations complémentaires : des bruits de pas trop précipités pour être honnêtes attirèrent son attention. Elle grogna, ne possédant finalement sur elle que peu d'armes. Mécaniquement, elle évaluait la situation. Un groupe s'approchait, probablement une dizaine d'individus. Mais ils ne seraient pas seuls. Un choix simple s'offrait à elle. Courir. Affronter les créatures.

La jeune française se campa sur ses positions, enfonçant dans la terre meuble ses rangers noires. Elle respirait profondément, le regard braqué sur les buissons qui bougeaient vaguement sous les caresses du vent. Un D'Arcy ne reculait pas. Jamais. Elle pouvait se prendre un semi-remorque sur le crâne, elle ne reculerait pas. Mais entrait dans l'équation Roxane. Elle ne s'autorisait pas un faux-pas.

Les zombies débarquèrent. L'un d'entre eux tenait une torche, sur son visage ravagé par les tumeurs, une capuche rabattue, pourpre. Les autres se déployèrent autour de lui. Probablement le chef. Jaina n'hésita pas. Elle leva son arme, tira. Il avait beau se la jouer, il était aussi vulnérable que les autres. Et il s'effondra, un trou entre les deux yeux. Les créatures dévisagèrent Jaina, qui restait de marbre.

Jaina : - Alors, les tantouzes...

Elle recharge son arme.

Jaina : - Wanna play with my boobs?

Elle a un bref éclat de rire, les attends de pied ferme, tandis qu'ils sonnent la charge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patrouille... Errances.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrouille... Errances.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» patrouille de griffe de panthère
» Patrouille en forêt [PV Aubé + Tarte aux Pommes + Soleil Couchant]
» [500 pts]Liste Patrouille 23 Octobre 2011 Mesnil st denis
» Liste kos pour de la patrouille en 500pts
» Une patrouille [Tempete de Pluie, Griffe de Nuit et Nuage Demoniaque]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : The Outcast Chronicles :: Londres [RP] :: Les rues-
Sauter vers: