Resident Evil : The Outcast Chronicles

1998 : Destruction de Raccoon City. 2001 : Affaire Rockfort Island. 2003 : Chute d'Umbrella et avortement du projet T.A.L.O.S. 2009 : Echec du projet Uroboros et mort supposée d'Albert Wesker. 2010? L'histoire reste à écrire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Ecorché, Mercenaire. [Validé]

Aller en bas 
AuteurMessage
L'Ecorché
Mercenaire
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 19/07/2010

Feuille de personnage
Appartenance: Consortium
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: L'Ecorché, Mercenaire. [Validé]   Lun 19 Juil - 20:19

Nouvelle recrue potentielle au rapport Smile.

Laissez moi vous présenter L'Ecorché, mercenaire de son état.

NOM :

Le nom de l'Ecorché est inconnu des services de renseignement.

Prénoms :

Même statut que le Nom. L'Ecorché lui suffit.
Age :

28 ans.

Lieu de naissance (facultatif) :

France.

Faction rejointe :

Le Consortium.
Poste désiré :

Mercenaire. Classique.


Description Physique : (5 lignes minimum)


A première vue, l'Ecorché ne partage aucune caractéristique commune avec le mercenaire lambda. Un mercenaire s'occupe bien souvent de tâches simples et ingrates. Aussi son physique semble a l'opposé des qualifications que l'on attend de lui, étant en effet ni grand, ni petit, laissant même transparaitre un physique aussi fragile que maladif. Il est alors aisé a quinconque voit l'Ecorché "en action" de signaler qu'il peut se laisser facilement débordé par la plupart de ses ennemis en matière de force brute.

Il n'en est pas moins dépourvu de certains traits inquiétants, dus en grande partie non pas a un physique appolonien, mais a une garde robe excentrique jusqu'a la nausée. Nul ne reconnaitra l'Ecorché quand celui-ci déambulera a travers les rues londoniennes le jour, simple citoyen se conformant aux usages vestimentaires du XXIème. En chasse cependant, il ne peut passer inaperçu. ll emprunte en effet au XIXème siècle de nombreux atours qu'il a cependant travaillé pour susciter une certaine surprise, sinon un certain effroi. Gilet noir, mitaines a partir de gant de velours blancs, redingote noire émaciée par endroit sont ses signatures, mais on le reconnait surtout a son "masque", un grossier sac de toile, troué au niveau de ses yeux, émaillé puis recousu en une bouche béante et grotesque au niveau de la sienne.

Dans une tenue plus "passe-partout", les honnêtes citoyens qui croiseront l'Ecorché, tout en ne sachant pas son identité, seront tout de même frappé par la paleur maladive d'un individu svelte, comme affamé, aux yeux bleus et à la chevelure courte et brune.

Description Morale : (5 lignes minimum)

L'Ecorché n'est ni stupide, ni intéressé, le dernier critère étant bien curieux pour un mercenaire. Certes, il ne crachera pas sur un bon salaire, mais l'appat du gain n'est pas ce qui motive avant tout cet individu. Sa Cause au contraire le poussera a connaitre ses crimes ou ses attentats, puisque c'est principalement dans ses derniers que l'Ecorché se sent a l'aise.

Dans un jargon politique, nous ne manquerons pas de qualifier l'Ecorché d' "Anarcho-Terroriste"... avec quasiment 150 ans de retard. Grand amateur de Proudhon, des terroristes anarchistes des premières heures ( ce qui explique son style vestimentaire d'un mauvais gout élaboré), mais surtout de Bakhounine, l'Ecorché, durant ses années de jeunesse, n'a eu de cesse de condamner les inégalités, la misère des uns, le profit des autres, l'injustice partout. Contre celle-ci, il s'est rendu compte que nulle manifestation n'est efficace, excepté une certaine "politique de l'évènement" : le terrorisme. Toucher des hauts-politiques, des personna gratas. Se rendre compte que le meurtre paye plus que des milliers de mobilisations a fait basculé l'Ecorché, au fil des expériences, vers des formes de terrorisme de plus en plus destructrices, sans regard sur les victimes innocentes, ni sur les dégats urbains qu'il pourrait occasioner.

Ses premières victimes sont souvent des grandes entreprises. Il les juge en effet porteuse de misère et de précarité dans leur recherche sempéternelle de gain. Il est cependant pret a s'allier a l'une des plus importantes de ce monde: le Consortium. Paradoxe? De moindre mesure pour lui: il a pu voir dans les médias le pouvoir destructeur des agents du Consortium. Qui peut alors mieux provoquer une "remise a zéro de la société humaine" que ce ressemblement de savants fous et de créatures hors de controle? L'Alliance avec le Consortium lui parait un "petit mal pour un grand bien". Aider le Consortium, c'est faire des dégats, et faire des dégats, c'est affaiblir la corruption des grands sur les petits. Un petit sacrifice pour le Bien-commun. Le retour a l'égalité sociale a grand coup de marteau.

Il apparait clairement alors que l'Ecorché est un fanatique parmi tant d'autres: nul n'arretera sa "Mission", et lui-même se prend pour un héros des temps modernes, sinon un martyr incompris pour une juste cause.

Formation :

Venant de France, L'Ecorché a simplement fait une license de philosophie doublée d'une license et d'un master d'histoire sur les actions anarchistes sous la Troisième République. Ses connaissances en matière d'armes blanches et d'explosifs lui ont été apprises progressivement et empiriquement par des connaissances rencontrées au fil de mission.


Biographie
: (15 lignes minimum)

Né dans une famille bourgeoise, rien ne présageait le revirement que prendrait l'Ecorché dans son adolescence. Enfant gaté et choyé, fils unique d'un père adjoint de préfet et d'une mère au foyer, le tout dans une ambiance rigide de bonne famille, son enfance fut heureuse et sans heurt, ni dans la sphère privée, ni encore dans le milieu scolaire ou il excellait. Seul ombre au tableau, le jeune homme très tot manquait d'appétit, lui causant des carences, affaiblissant sa croissance, blanchissant son teint,lui donnant l'aspect émacié qu'il revet aujourd'hui.

Le tournant se fit a 19 ans. Capable de comprendre et d'interpréter les faits sociaux, il vit défiler sous ses yeux une société pourrie, régie par l'individualisme, l'argent, les menus plaisirs de chacun, la consommation. Un monde ou même les valeurs sont des devises a acheter, a vendre. Une société gangrenée. Plus un groupe, mais une somme d'individu côte a côte. Chacun courrait sur le sentier du profit personnel. Sur ce sentier, on piétinait ses congénères pour en avoir plus. On enlevait le pain de la bouche de son prochain, pour en manger la moitié et gaspiller l'autre.

Cette vision le dégoutait, il fallait changer les choses. Il creusa la question, et rencontra, a travers des lectures, les théoriciens anarchistes. Le mal, il l'avait vu lui aussi, venait de l'inégalité, elle-même née de la bourgeoisie, de l'appétit démeusurée des puissants, dévorant les bons. Il est français. Il juge pourtant que la République ne va pas suffisemment loin dans l'égalité, qu'il y reste une hierarchie proprement insupportable. Il écrivit des pamphlets, publia des écrits, suivit et organisa des mobilisations jeunes étudiants, en vain bien sur.

Un évènement allait lui faire réaliser que la Cause devait se nourir des médias. On parlait à l'aube du nouveau millénaire, par rumeur, de faits insolites et mortels de l'autre côté de l'Atlantique. Il comprit: pour que la Cause soit connue, il fallait qu'on en parle. Pour que le monde l'ait en mémoire, il fallait un évènement a traiter, sanglant. Plus abominable et sordide seraient les faits, et mieux cela serait.

Il apprit a aiguiser ses arguments, et a pallier sa faiblesse physique par la confection d'un véritable culte de la peur. Il travailla son apparence, et se mit a l'apprentissage de la confection d'explosifs, toujours plus performant. Apprentissage douloureux: une partie de la peau de son torse est arraché sous le coup de l'explosion d'une horloge "surprise" qu'il confectionnait, ce qui lui vaudra son surnom d'Ecorché. En 2002, un Eurodéputé français est retrouvé brulé dans sa voiture. Les meurtres se suivent, la rumeur veut toujours qu'une pale ombre, tel un fantôme d'un siècle reculé, les précède.

Il rencontre un franc succès. Mafias, entreprises et particuliers s'arrachent l'Ecorché, qui accepte tout contrat a partir du moment ou la perte de la tête visée peut detabiliser, et que les dommages collatéraux sont au rendez-vous. Il voyage, connait la majestée des grattes-ciels de New York, la misère des orphelins de Mexico, la corruption de l'oligarchie russe. Son travail, peu discret mais efficace, attire le regard du Consortium. En faisant des recherches, l'Ecorché arrive a la conclusion que les Evénèments de 1998 découlent de cette même organisation, au potentiel destructeur prometteur. C'est donc ravi qu'il accepte de se joindre a leurs objectifs, le mettant en face d'une organisation internationale, qu'il juge comme défenseuse d'un ordre mondial corrompu et sclérosé.


Qualité au combat (oui, je ne suis pas a 200% une moule inutile non plus)

Outre pouvoir expliquer en long en large a en travers un chapitre de Proudhon, L'Ecorché palie a son manque de force, et d'agilité, par un fanatisme sauvage, mais surtout par le maniement d'explosif. On peut mentionner pour le combat rapproché bombe aerosol et allumette, autrement dit lance-flamme "du pauvre" "de poche", cocktails molotov, charges explosives plus sérieuses, voire charges explosives qui, savamment placées, peuvent venir a bout d'un bon bâtiment (il est évident par contre qu'il s'agira alors d'etre discret: on ne se promène pas avec les poches pleines de C4 comme on va au marché du coin).

Travailler pour le Consortium lui permet accès, hélas, a de nouveaux jouets propices a diffuser la Cause dans les médias... surtout quand on connait le travail de ceux-ci sur les armes chimiques...

Question arme, l'Ecorché est largement satisfait avec un simple fusil de chasse, ou un bon pistolet. Des armes simples, qui peuvent même aider a actionner des bombes a distance en cas de pépin avec le détonnateur.

Connaissance et aisance a Londres:

L'écorché y a travaillé une fois. Il connait donc a la fois les quartiers du pouvoir et les quelques squats ou se retirer quand on veut rester discret. Il parle de plus un anglais correct quoique peu soigné (ex: si vous lui demandez de traduire Pride and Prejudice en anglais, vous risquez votre vie a pile ou face suivant son humeur )

Il ne porte cependant pas les anglo-saxons en général dans son coeur, la faute au manque de reception de la population anglo-saxone face a l'anarchisme, et a leur "instinct individualiste" (après tout, l'Angleterre est bien le foyer du libéralisme, quant aux USA aujourd'hui, n'en parlons pas). Il ne saura donc engager la conversation qu'avec certains initiés, et boudera peut-etre quelques lieux publics.



Informations personnelles :

Comment avez-vous découvert le forum ?

Par la créatrice. A tout hasard, il se pourrait bien qu'elle soit ma filleule de prépa :p.

Vos horaires de connexion ?

Aucune idée.
Multinick ?


Pour l'instant, non.
Le jeu par MJ : [x] Oui / [] Non (mettre une croix dans la mention désirée)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina D'Arcy
Capitaine
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 26

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: L'Ecorché, Mercenaire. [Validé]   Mar 20 Juil - 11:58

Mon parrain \o/.

J'ai adoré lire ta présentation, ma "moule inutile". Ha ha, bienvenue parmi nous, mercenaire du Consortium, je te mets dans ton groupe et je te donne ton rang. Je suis très heureuse de te trouver parmi nous.

Mais passons plutôt in von zimmer, dans le zalon, en toute zimplicité ! Huhu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoutcastchronicles.forumactif.com
 
L'Ecorché, Mercenaire. [Validé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» Wicaemas Lothalia [Mercenaire]
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Funeste [Mercenaire & Roublarde]
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : The Outcast Chronicles :: Administration [HORS RP] :: Bureau de recensement-
Sauter vers: