Resident Evil : The Outcast Chronicles

1998 : Destruction de Raccoon City. 2001 : Affaire Rockfort Island. 2003 : Chute d'Umbrella et avortement du projet T.A.L.O.S. 2009 : Echec du projet Uroboros et mort supposée d'Albert Wesker. 2010? L'histoire reste à écrire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un peu d'entrainement...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Un peu d'entrainement...   Mer 16 Juin - 19:57

Alma entra dans la salle de musculation en débardeur et jogging. Les autres agents qui étaient entrain de suer sang et eau pour avoir un semblant de musculature, se tournèrent vers elle, étonnés. Une jeune fille aussi frêle dans une salle remplie d'hommes. Elle leur adressa un aimable sourire.

Alma : - Bonjour bonjour. Ne vous dérangez pas, je ne fais que passer.

Quelques rires fusèrent, son sourire s'élargit. Elle traversa la salle à grands pas attrapant deux altères des six kilos puis s'installa dans un coin plus reculer. Elle s'échauffa rapidement et commença à faire quelques exercices de base. A vrai dire elle n'était pas venue pour entretenir ses biceps mais son esprit.

Depuis le gros massacre je n'ai pas mobiliser mon esprit, sauf pour cette bouteille de vin mais c'est la base. Soulever six puis douze kilos, voici un bon moyen de voir si je sais toujours maitriser mes capacités. Au pire quelqu'un se prendra six kilos de plomb dans la tête. Hum...j'espère que je contrôle toujours. Ça ferait mauvaise impression auprès de la boss. Il faudrait que je la rencontre d'ailleurs. Qu'est-ce que je vais lui dire ? Et si j'arrive au milieu d'une conversation importante, je fais quoi ? Ahaha super, je suis vraiment tout à fait à l'aise...au secours.

Tandis que la jeune fille cogitait en se massant les temps, un haltère commença à remuer. Elle redressa la tête et un grand sourire éclaira son visage. Jetant un coup d'œil à droite puis à gauche, pour s'assurer personne ne faisait attention à elle. Son regard émeraude se concentra sur l'haltère devenant d'un vert intense. Celle-ci quitta lentement le sol, tremblante, comme en équilibre sur un fil.

Arrête de gigoter !!

L'haltère s'immobilisa dans l'espace, bien droite. Alma la fit tourner sur elle-même, puis graviter autour d'elle. La seconde haltère suivit la première, répétant les mêmes gestes.

Bon bah c'est pas mal tout ça. Douze kilos. Encore un peu de gymnastique.


Elle ferma les yeux, se coupant totalement du monde. Les deux poids tournoyèrent autour d'elle, dansant presque sur le rythme de la valse que ses écouteurs diffusaient dans ses oreilles. Après plusieurs minutes, les deux haltères retrouvèrent la terre ferme.

Voilà voilà...bon bah c'est pas si mal. Bien. Je vais prendre une bonne douche et rendre visite au capitaine... Bon allez, j'entretiens un peu ma superbe musculature, quand même.

Alma eut un petit rire pour elle-même et fit quelques exercices, pour la forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mer 16 Juin - 23:39

HJ: Je peux venir? ^^

Max tapait sur son punching-bag, encore et encore, depuis bientôt trois heures. Il avait été jusqu'à sauter son déjeuner, n'ayant pas envie d'arrêter, n'ayant pas envie de devoir se mettre à penser, et surtout pas à penser à toutes les horreurs sans nom emplissant sa vie, et pas seulement son travail. Comment concevoir tout ce qu'il avait vu, fait, lu?

? : - Bonjour bonjour. Ne vous dérangez pas, je ne fais que passer.

Une jeune femme? Dans le temple de la testostérone? Max n'avait rien du macho de base qui considérait les femme incapables de faire ce métier, mais il n'avait encore croisé que très peu de personnel féminin dans le building. Se retournant, Max repéra une jeune fille, d'à peu près vingt ans, qui traversait la salle avec un sourire aimable. Il la vit s'arrêter dans un coin et ramasser des haltères légères.

Ce ne sont pas tes affaires, vieux, concentre-toi sur ton sac. Si tu passe près d'elle, dis-lui bonjour et passe ton chemin. Reste sur tes affaire, tu en as déjà assez à régler comme-ça!

Et voilà! Il repartait sur les mystères qui ornaient le mur de sa chambre, et ceux, bien trop sinistres pour son mur, qui emplissaient sa cervelle trop vaste. Les mondes alternatifs, les Créatures, les complots pour garder tout ça secret, les mensonges... Tout ça avait fait partie, non... Tout ça avait été sa vie! Depuis ses premières heures, Max avait été cerné par le mensonge et la tromperie...

D'un coup rageur, Max perça la toile du sac, mais le sable fut retenu par la doublure. Avec un soupir, il se retourna, prêt à partir aux vestiaires, bien incapable de se détendre. Pourquoi ne pas essayer l'acupuncture? Il disposait d'un manuel et d'aiguilles adéquates.

Stranger se figea dans sa lancée, et fixa la jeune fille isolée. Un détail qu'il venait de repérer l'avait frappé, et il ne l'avait pas immédiatement enregistré. Le haltère volait. Aucun support, aucune retenue. Il flottait, indolent, dans l'air devant la jeune fille qui le regardait intensément. Comme si... comme si elle maîtrisait l'espace, comme si elle pouvait annuler la gravité! Mais avec ce qu'il avait vu et expérimenté su la mystérieuse énergie anti, pouvait-il décemment s'étonner que quelqu'un d'autre puisse manipuler l'espace?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Jeu 17 Juin - 18:38

HJ : Avec plaisir Very Happy

Alma reposa les haltères sur le sol, alla chercher en chercher un autre de vingt kilos.

Bon...je vais vite voir si je peux le soulever.

Le posant devant elle, la jeune fille sa massa les tempes, un début de migraine menaçant d'interrompre ses exercices. Après avoir exploiter ses capacités à son maximum, Alma n'avait plus fait appel à ses talents psychiques. De ce fait, les faire travailler jusqu'à ce qu'ils retrouvent toute leur "souplesse" allait lui apporter de jolis maux de tête. Son regard se concentra à nouveau sur l'haltère, le vert de ses yeux devint sombre, se rapprochant du noir. Le poids frissonna, remua longuement sur le sol.

Quitte cette saloperie de sol !! Je deviens vulgaire en plus !

L'haltère quitta enfin la terre ferme et se souleva à la hauteur de ses yeux. Alma échauffa son esprit à ce nouveau poids plus lourd avant de le manipuler dans tous les sens.

Ça
revient...je le sens.

Les deux petits haltères se soulevèrent à leur tour, rejoignant l'autre dans sa danse. Les yeux de la jeune fille reprirent leur couleur émeraude, elle n'avait plus besoin de faire preuve d'un grande concentration pour faire léviter ces simples haltères. Il fallait qu'elle vérifie encore un point. Laissant les deux haltères légers regagner le sol, elle prit le plus lourd dans la main, faisant mine de le porter alors que c'était son esprit qui le soulevait. Elle marcha tranquillement en direction de la sortie. Un sixième sens l'alerta que quelqu'un la regardait, fixement. La jeune fille se tourna vers un homme très pâle, d'une belle carrure et visiblement fatigué. Elle lui adressa un sourire chaleureux.

Si je lui fais peur, je risque d'avoir quelques problèmes dans moins de cinq secondes.

Elle resta immobile, ne sachant plus trop quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: aia   Jeu 17 Juin - 22:09

Max était figé, à la fois intrigué et ébahi devant les actes de la jeune femme. Comment diable pouvait-elle manipuler un objet dans l'air sans avoir aucun contact avec lui? Il leva brièvement les yeux, vérifiant dans un réflexe un peu vain s'il ne voyait pas les fixations des fils soutenant le haltère. Il ne vit rien, bien sûr. D'un certain côté, cela lui prouvait bien que la puissance de l'esprit pouvait être infinie, il le savait depuis longtemps.

Un éclair. Je revois l'apocalyptique bataille au-dessus de ce lac volcanique, noir et visqueux, la bataille durant laquelle j'ai du affronter un véritable double de moi-même. Comment expliquer ce qui s'y est alors déroulé?

La jeune femme se leva et alla chercher un poids plus important, l'air soudain plus fatigué. Visiblement, ses exercices mentaux devaient puiser dans son énergie physique. Concentrée, elle le fit voleter devant elle sans repérer Max, figé devant son sac, couvert de sueur et l'air sûrement d'un mort-vivant. Puis il vit la jeune télékinésiste faire redescendre les deux poids plus petits, et reprit le plus gros en main.

Alors qu'elle se déplaçait en direction de la sortie, Max la vit s'arrêter net, avant de se tourner et de lui planter un regard puissant dans les yeux. Elle l'avait finalement repéré, et semblait se demander quoi faire, mais avec un sourire aimable et chaleureux. A son tour, un sourire lui étira les lèvres et il se dirigea vers elle.

Max : - Bonjour, mademoiselle. Je ne crois pas que nous nous connaissions. Max Stranger, éclaireur.

S'aidant de ses dents, Max retira le gros gant de boxe de cuir brun et lui tendit la main droite, toujours couverte d'un fin gant de coton. Il crut toutefois bon de se justifier.

Max : - Désolé pour le gant, mais j'ai quelques problèmes avec ce bras.

Son sourire se crispa un peu, craignant qu'elle ne lui demande de se justifier, malgré les explications toutes prêtes qu'il avait déjà à l'esprit, à savoir une forme bénigne de dactylodermie, une maladie déformant les articulations, et dans certains cas, pouvant être fatale. Bien que plausible, cette explication était totalement bidon, et Max souhaitait seulement que la jeune femme ne s'avance pas trop sur le sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Jeu 17 Juin - 22:43

Alma regarda l'homme en question s'avancer vers elle avec un sourire amical. Elle se détendit, ce n'était visiblement pas le genre de personne à prendre la fuite juste pour trois haltères volants. Elle se demanda ce qu'il avait vécu pour réussir à rester si stoïque. Tenant toujours l'haltère dans sa main droite, elle lui tendit sa main gauche.

Max : - Bonjour, mademoiselle. Je ne crois pas que nous nous connaissions. Max Stranger, éclaireur.

Alma : - Bonjour Monsieur Stranger. Je suis enchantée de faire votre connaissance. Alma pour vous servir.

Elle serra doucement sa main, sans poser une seule question sur le gant qui ne la dérangeait visiblement pas.

Max : - Désolé pour le gant, mais j'ai quelques problèmes avec ce bras.

Alma : - Ne vous excusez pas pour si peu voyons.

Elle eut un léger rire. A l'aise, la jeune fille laissa l'haltère se posa par terre, jugeant inutile le fait de trop fatiguer son esprit. Elle jeta un coup d'oeil sur le sac déchiré.

Alma : - Vous êtes efficace dites donc.

Elle lui sourit à nouveau, un doux sourire rayonnant. Elle retira d'un geste rapide ses écouteurs.

Si tous les agents de la BSAA sont comme ça, je risque vraiment de m'y plaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Jeu 17 Juin - 23:07

Max : - Bonjour, mademoiselle. Je ne crois pas que nous nous connaissions. Max Stranger, éclaireur.

Alma : - Bonjour Monsieur Stranger. Je suis enchantée de faire votre connaissance. Alma pour vous servir.

Max sentit sa jeune collègue serrer sa main, au travers de la fine étoffe de coton. Elle avait une poignée franche, pas nécessairement très puissante, mais ferme. De son côté, connaissant la puissance de sa propre main, le Gallois prit garde à ne pas blesser la jeune femme.

Max : - Désolé pour le gant, mais j'ai quelques problèmes avec ce bras.

Alma : - Ne vous excusez pas pour si peu voyons.

Ouf! Je me voyais mal lui sortir ce que j'ai déjà raconté à Jaina... Ce foutu bras a beau être pratique, il peut parfois poser de gros problèmes!

De fait, Max ne connaissait que trop bien les avantages et inconvénients de son encombrant membre artificiel...

Alma : - Vous êtes efficace dites donc.

Max : - Pardon? Oh, le sac! Il faut dire qu'il n'est plus tout jeune, mais je crois que j'ai un peu trop abusé, en effet!

Elle eut un sourire gentil, Max sourit à son tour. Il la vit retirer ses écouteurs, et perçut des bribes de musique, du métal, apparemment. Etant lui-même amateur de ce genre de musique, il préféra ne rien laisser paraître, et ramena la conversation sur le travail.

Max : - Vous êtes nouvelle au BSAA? Je ne vous avais jamais rencontré!

L'image des poids flottant dans l'air lui revint à l'esprit, et il baissa les yeux sur le poids qu'Alma tenait toujours dans sa main. Avec un manque flagrant de tact, mais préférant mettre au clair sa position personnelle sur les évènements particuliers tels que la télékinésie, ou autre domaine paranormal.

Max : - Pour ce qui est arrivé... Je crois que vous devriez être un peu plus discrète. Certaines personnes se sont fait une spécialité de réprimer et de faire disparaître des gens comme vous.

Majestic 12, Table Ronde, les bureaux de lutte contre les actions paranormales... Quels que puissent être les noms ou les acronymes, Max savait ce qu'étaient ces organismes: des groupes agissant au-dessus de la loi, pour acquérir des avantages sur leurs rivaux, que se soient des armes, ou des sources d'énergie. Un individu comme Alma aurait pu être un rêve pour de tels groupes. Un humain capable de manipuler les objets à distance... Max connaissait peu de personnes telles!

Max : - Comme je vous l'ai dit, Alma, soyez très prudente! Je vous mets en garde car vous m'êtes sympathique, mais méfiez-vous de ceux que vous ne connaissez pas bien.

D'un geste théâtral, Max braqua le doigt au-dessus de son épaule, en direction de la petite caméra filmant la salle. Au risque de passer pour un paranoïaque, il ajouta, avec un sourire toutefois:

Max : - Big Brother est partout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Ven 18 Juin - 20:50

Max : - Vous êtes nouvelle au BSAA? Je ne vous avais jamais rencontré!

Alma : - En effet, je suis arrivée il y a quelques jours à peine.

Son esprit reprenait de l'énergie, se rappelant la puissance qu'il avait scellé quelque part dans un coin sombre. Et il faillait qu'il dépense cette force, avant qu'elle n'échappe à son contrôle. Ce qui serait pour le moins fâcheux.

Max : - Pour ce qui est arrivé... Je crois que vous devriez être un peu
plus discrète. Certaines personnes se sont fait une spécialité de
réprimer et de faire disparaître des gens comme vous.

Elle s'autorisa un sourire narquois, tout en sachant que Stranger avait raison.

Alma : - Vous avez raison. C'est pour cela que je sors, je dois encore vérifier quelques points. Et moins il y aura de personnes mieux cela sera.

Elle rangea son haltère.

Max : - Comme je vous l'ai dit, Alma, soyez très prudente! Je vous mets
en garde car vous m'êtes sympathique, mais méfiez-vous de ceux que vous
ne connaissez pas bien.

Alma : - Ne vous en faites pas. J'ai un sixième sens très aigu. Il vient juste de se remettre en route. C'est grâce à lui que je suis ici, devant vous.

Elle tapota son front. Sa seconde personnalité était en enfin sortie de son long coma où elle avait été plongée après la catastrophe. L'Autre lui murmurait de sortir, de trouver un lieu calme et de le laisser enfin s'exprimer. Alma ne voulait pas trop le freiner, sinon il déciderait lui même de quand et où il se laisserait aller. Et elle ne voulait pas ça. Stranger lui montra une petite caméra. Elle sourit à son tour.

Alma : - Elle est éteinte monsieur.

En effet, la première chose que Alma avait songé à faire avant de commencer ses exercices était d'éteindre la caméra, afin de mieux se préserver d'un problème quelconque. Mais elle hocha la tête lorsque Stranger la prévint :

Max : - Big Brother est partout!

Elle avait déjà vécu la surveillance permanente dans le sous-sol où Umbrella l'avait stockée. On ne laisse pas une toute jeune télékinésiste dehors. Placée sous haute surveillance, chacun de ses gestes, expressions, soupirs, absolument tout avait été enregistré. Son sourire devint rêveur, elle se laissa aller à ses souvenirs. Le goût métallique du sang lui revint en bouche, le silence pendant les moments de pause. Les cris et les coups pendant les entrainements. Frissonnant légèrement, la jeune fille referma la porte de cette partie de sa vie et se concentra sur le présent comme à son habitude, afin de mieux profiter de la vie qu'elle savait trop courte.

Ce n'est pas le moment de se laisser aller à la nostalgie.

Elle sourit à Stranger, un peu pâle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Ven 18 Juin - 23:26

Devant la recommandation de prudence de Max, il put voir Alma afficher un sourire un peu mordant, comme si elle connaissait déjà très bien le sujet.

Alma : - Vous avez raison. C'est pour cela que je sors, je dois encore
vérifier quelques points. Et moins il y aura de personnes mieux cela
sera.

Max : - Comme je vous l'ai dit, Alma, soyez très prudente! Je vous mets en garde car vous m'êtes sympathique, mais méfiez-vous de ceux que vous ne connaissez pas bien.

Alma
: - Ne vous en faites pas. J'ai un sixième sens très aigu. Il vient
juste de se remettre en route. C'est grâce à lui que je suis ici,
devant vous.

Sixième sens?

S'il comprenait bien, Alma avait acquis ses capacités de manipulation à distance par épreuves... Le regard de Max se fit un peu plus pénétrant, tâchant de mettre en branle le mécanisme d'analyse que son passage à Quantico lui avait inculqué. Profileur un jour...

Alma : - Elle est éteinte monsieur.

La remarque de sa jeune collègue le désarçonna un instant. Il n'aurait pas cru qu'une personne d'apparence si jeune, puisse déjà avoir de tels réflexes, comme tâcher de couper la surveillance vidéo, mais de fait, un petit câble pendouillait derrière l'appareil. Pour sa part, Max préférait le petit brouilleur électronique qu'il dissimulait constamment sur lui, suffisant pour mettre hors de combat toute caméra ou tout micro.

Max : - Allons, pas de monsieur entre collègues! Appelez-moi Max, ça me fait me sentir moins vieux...

Avec un petit sourire, le Gallois passa sa serviette de sport sur son épaule gauche. La droite, comme tout le reste du bras, était soigneusement camouflé par une manche longue et opaque, ne laissant rien paraître du membre bizarroïde de Stranger. Courtois, étant donné qu'ils étaient arrivés à la porte, il l'ouvrit et s'effaça, laissant d'abord passer sa cadette, avant de s'interroger.

Max : - Vous êtes sûre que ça va? Vous avez l'air un peu patraque...

Patraque était faible! Alma semblait lutter contre un mal de tête lancinant, son visage s'était presque décoloré! Connaissant les affres de ce genre de migraine, il fit un geste, comme pour la soutenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Lun 21 Juin - 19:58

Max : - Allons, pas de monsieur entre collègues! Appelez-moi Max, ça me fait me sentir moins vieux...

Alma éclata de rire, malgré son teint pâle, ses yeux verts étaient allumés d'un éclat amusé.

Alma : - Allons, Max, vous n'êtes pas si vieux que cela.

Elle tapota son épaule avec un sourire franc. Le sol tanguait sous ses pas, les murs étaient flous, le temps et l'espace disparurent pendant un instant où elle manqua de s'évanouir.

Mais je suis devenue en sucre ou quoi ? Reprends toi !!


Max : - Vous êtes sûre que ça va? Vous avez l'air un peu patraque...

Alma : - Je vais bien, merci de vous en inquiéter.

Elle lui sourit. La jeune fille respirait profondément, cherchant à bien s'oxygéner pour faire passer le mal de tête plus rapidement, ses tempes cognaient violemment. Une voix raisonnait au fond de son être, très douce et pourtant emplie d'une délicate haine empoisonnée, d'une envie de sang, de tuer. Un désir palpitant qui menaçait son esprit, il fallait qu'elle décharge tout cela, avant que quelqu'un ne soit tué. Alma se tourna vers son collègue et lui demanda :

Alma : - Y-a-t- il une zone pas trop loin, où quelques dégâts ne seraient pas trop graves ?

La voix se fit plus intense, susurrant à son oreille : Ah ma petite cela fait tellement, tellement longtemps. Tu la sens toi aussi, n'est ce pas ? Laisse toi faire. J'ai envie de détruire. Ne me retiens pas, petit ange. Tu sais que tu n'y arrivera pas. Allez. Laisse moi t'envahir. Ce ne sera pas long. Et après, promis, je te rends la place. Allez.

La jeune fille fut prise d'un violent frisson. Son regard trahit un instant l'état de panique qui peu à peu prenait possession d'elle. Elle passa rapidement une main sur son visage, tentant de sourire pour ne pas inquiéter Stranger.

Ferme la, monstre !! Tu as goûté au sang une fois et depuis tu ne peux plus t'en passer. Tu ne pouvais pas continuer à te tenir tranquille ? J'étais bien sans ta présence malsaine. Et ce n'est vraiment pas le moment pour venir m'embêter !! Disparais !! DISPARAIS !!!

Se faisant violence pour ne pas perdre son calme, Alma marchait lentement, attendant la réponse de son collègue. Il fallait que l'Autre se défoule. Ce besoin devenait urgent et menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mar 22 Juin - 14:44

Avec un éclat de rire, qui n'améliorait pourtant pas son aspect décomposé, Alma répondit d'un façon qui se voulait sans doute rassurante, mais qui ne convainquit pourtant pas Stranger.

Alma : - Allons, Max, vous n'êtes pas si vieux que cela.

Heureusement que tu ne me connais pas mieux, petite, tu saurais alors qui tu as en face de toi!

L'âge ne se trahissait pas seulement au niveau physique, d'après lui, mais aussi et surtout au niveau mental. On ne doit pas passer un certain stade dans la vie, un niveau de connaissance, un niveau de savoir qui arrache toutes les illusions et tous les espoirs. Un niveau que Max avait atteint depuis longtemps, et auquel il s'accrochait du bout des ongles, tâchant de ne pas basculer dans la folie qui le menaçait, née et nourrie par ce que Max avait vu et fait!

Max : - Vous êtes sûre que ça va? Vous avez l'air un peu patraque...

Alma : - Je vais bien, merci de vous en inquiéter.

Max attrapa le bras d'Alma pour la soutenir, alors qu'elle semblait sur le point de s'effondrer. Si elle allait bien, alors Max pouvait estimer que les zombies étaient tous en parfaite santé!

Alma : - Y-a-t- il une zone pas trop loin, où quelques dégâts ne seraient pas trop graves ?

Max : - Je crois plutôt que vous devriez aller voir le docteur Wakeman mais...

Quelque chose dans le regard d'Alma lui souffla de ne pas faire ça, d'emmener Alma dans un endroit isolé où elle pourrait faire ce qu'elle souhaitait, quoi que ce fût. Pourquoi? Il l'ignorait, mais une alarme s'était mise à sonner dans son esprit, un peu comme si quelque chose avait tiré sur le cordon, une sombre réminiscence de l'instinct animal qui survivait en chacun...

Max : - ...venez par là. D'après les plans du bâtiment, il y a un vieux sous-sol, à une quinzaine de mètres sous terre, qui n'est plus utilisé. J'ignore d'ailleurs pourquoi il a été creusé, mais il est là!

Peut-être s'agissait-il d'un vieil abri anti-atomique creusé durant la Guerre froide? Possible, mais en tout cas, l'entrée avait été verrouillée depuis au moins un vingtaine d'années, et d'après le plan que Max avait trouvé, elle se trouvait au plus profond de sous-sol abritant les archives.

Max : - Il faudra juste que j'aille chercher une lampe de poche dans ma chambre, et un poinçon de crochetage, pour ouvrir la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mar 22 Juin - 21:26

La jeune fille fut brièvement ramenée à la réalité grâce au contact de Stranger sur son bras. Mais l'Autre ne faisait sérieusement impatiente.

Max : - Je crois plutôt que vous devriez aller voir le docteur Wakeman mais...

Elle avala sa salive. Connaissant déjà le brave docteur, elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance. Cependant, atterrir dans son cabinet dans cet état et avec une présence menaçante qui était une vraie bombe à retardement, Alma estima cela impensable et très dangereux.

Max : - ...venez par là. D'après les plans du bâtiment, il y a un vieux
sous-sol, à une quinzaine de mètres sous terre, qui n'est plus utilisé.
J'ignore d'ailleurs pourquoi il a été creusé, mais il est là!

Elle ne put retenir un soupir de soulagement. Enfin sa torture mentale allait cesser. Qu'est-ce qui avait changer l'avis de son collègue ? Elle n'en savait rien. Un instinct de survie sans doute. Elle voyait à peu près où le lieu se situait, ayant étudier les plans des bâtiments.

Alma : - Je vois où c'est.

Elle marchait plus vite, le regard nerveux, tout en s'appuyant un peu sur Stranger. Le sol faisait des vagues sous ses pas. Elle retint quelques jurons.

Ah tu te décides enfin ! Plus vite, ma petite, plus vite.
Mais tais toi un peu !! C'est pas toi qui marche sur un océan déchainé là !!
Fais un effort...sinon je devrais me venger sur Max. Tu ne veux pas ça, hein ? Dis moi...
Fais ça, je me jette d'un pont. Tu seras bien obligée de crever en même temps que moi !!

L'Autre eut un rire assez désagréable. Alma s'était tendue un instant, craignant les représailles. Voyant que Stranger était toujours intact, elle se détendit un peu. Ce combat perpétuel avec son propre esprit avait commencé dès la première injection du virus. La jeune fille marmonna pour elle-même :

Alma : - Je vous hais, enfoirés de scientifiques. Je vous hais de tout ce qui me serre d'âme.

Son sang bouillonnait , bientôt, elle n'aurait plus le contrôle.

Max : - Il faudra juste que j'aille chercher une lampe de poche dans ma
chambre, et un poinçon de crochetage, pour ouvrir la porte

Elle le regarda, paniquée. Attendre ? Non elle ne pouvait pas attendre.

Alma : - J'en ai une sur moi. Je suis prévoyante.

Elle réussit à rire, sortant une lampe torche de la poche de son jogging. Prévoyante, oui elle l'était. Alma se doutait bien avant même d'avoir commencer les exercices qu'il lui faudrait aller dans un endroit sombre pour laisser la bête folle qui l'habitait s'ébrouer.

Alma : - Et pour la porte, faites moi confiance, ce n'est pas un problème.

Oh non ce n'est pas un problème. Mon dieu, mon dieu. Accélère petite, je n'en peux plus...
Patiente encore un peu. Juste un peu.
J'ai déjà trop patienter. Et tu le sais gamine. Me pousse pas à bout.

La voix avait changé, devenant brusque et dure, sans appel. Alma marcha plus vite, entrainant Stranger dans un dédale de couloirs, qui lui semblait sans fin. Arrivant aux archives, elle consulta nerveusement un plan accrocher à un mur. En effet, le vieux sous-sol était là, inutilisé. La pâleur de son teint la faisait presque passer pour un fantôme en ces lieux sombres. Soudain elle s'arrêta. Devant eux, une grande porte à double battants à l'épaisseur tout à fait impressionnante. Scellée par plusieurs cadenas. Et sans doute quelques solides barres de métal, derrière. La jeune fille se tourna vers Stranger avec un doux sourire :

Alma : - Merci de votre aide Max. Je vous suggère de partir. Je ne voudrais pas...enfin...

Elle bafouilla. Elle voulait éviter à tout pris qu'il soit blesser. A cet instant précis, son état physique et mental de l'inquiétait plus. Ce qu'elle pouvait encore sauver, c'était son collègue.

Je ne lui ferais rien ma petite, tu as ma parole.
Ta parole est celle du Diable. Alors pour te faire confiance...
Alma. Laisse moi faire. Là, j'attends plus. T'as compris ? Crois moi ou pas. Je m'en fous. Casse toi. Laisse moi la place. Maintenant.

Elle retint son souffle, et adressa une dernière parole à Max :

Alma : - S'il vous plait...c'est dangereux.

Un bruit de porte métallique qui s'ouvre raisonna. Un petit effet aménager par l'Autre pour dire qu'elle était là. Dans l'esprit d'Alma une porte s'ouvrit, une porte de prison, très épaisse. Et derrière elle. Les ténèbres. Celles qu'Umbrella avait créées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mar 22 Juin - 22:07

Quand Max cita le sous-sol caché, il put voir Alma pousser un soupir. Etait-ce un soupir de soulagement? Alma semblait lutter contre quelque chose, quelque chose de puissant. Max ignorait ce que c'était, et le visage de son instructeur lors de son passage au FBI apparut dans son esprit.

Gideon : - Les cas de dédoublement de la personnalité ne peuvent être induits de façon artificielle, mais on a pu observer des cas de grande violence causés par des drogués, lesquels ont immédiatement manifestés des regrets sincères après coup. Il semblerait que les drogues, parfois hallucinogènes, aient pu pousser des personnalités troublées à passer à l'acte.

Max s'ébroua un instant. Alma n'était visiblement pas une droguée, mais à quoi pouvait-il se fier, sachant dans quel monde les agents de la BSAA, provenant de diverses origines, évoluaient? Comment savoir par quoi était passé la jeune femme qui s'accrochait à son bras comme à une bouée de sauvetage, couverte de sueur?

Alma : - Je vous hais, enfoirés de scientifiques. Je vous hais de tout ce qui me serre d'âme.

Stranger entendit le murmure, qui plaça une autre des pièces du puzzle. Des scientifiques? Il était vraisemblable qu'elle parlait des apprentis-sorciers de feu la Corporation... Si jamais elle était passée entre leurs mains, comment savoir ce qu'ils lui avaient fait?

Max : - Il faudra juste que j'aille chercher une lampe de poche dans ma chambre, et un poinçon de crochetage, pour ouvrir la porte.

Alma : - J'en ai une sur moi. Je suis prévoyante.

Max la vit sortit une petite lampe de poche argentée de sa poche, secouée d'un petit rire nerveux. Elle semblait à bout de forces, et Max sentait bien que si elle luttait contre quelque chose, ce quelque chose n'allait pas tarder à exploser.

Alma : - Et pour la porte, faites moi confiance, ce n'est pas un problème.

Les deux collègues s'enfoncèrent dans les couloirs de l'immense bâtisse, alternant bureaux de plus en plus noyés dans la poussière avec couloirs mal ou pas éclairés du tout. Enfin, Max poussa du pied une porte rouillée qui s'ouvrit en grinçant. D'après ce qu'il savait, il y avait dans cette salle les premières archives, abritées en cas de conflit. Dans le fond, la grosse porte donnant accès au sous-sol.

Alma : - Merci de votre aide Max. Je vous suggère de partir. Je ne voudrais pas...enfin...

Max ouvrit des yeux ronds. Il ne pouvait décemment pas laisser Alma seule dans ce trou! Depuis les années qu'il était fermé, comment savoir ce qui s'y trouvait? D'autant qu'il avait du mal à l'imaginer arrachant les gros cadenas luisants l'un après l'autre!

Max : - Laissez-moi au moins ouvrir ça pour vous, d'accord?

Il exhiba le pied-de-biche récolté dans un des bureaux, et frappa violemment un des cadenas. Rouillé, fragile, il grinça, se tordit, puis cassa dans un bruit sec, avant de s'écraser dans l'impressionnante couche de poussière.

Alma : - S'il vous plait...c'est dangereux.

Max : - Un peu de patience, j'y suis presque!

Le dernier cadenas résista mieux aux assauts de la barre d'acier. Avisant l'urgence en voyant l'expression de sa collègue, Max donna un coup de pouce au destin. Discrètement, il posa sa puissante main de métal et arracha le cadenas récalcitrant en grognant. le bruit de déchirure du gant de coton ne présageait rien de bon, mais Alma semblait trop faible pour apercevoir les reflets argentés de sa main artificielle. Il arracha les barres posées en travers et ouvrit le battant en grand.

Max : - C'est ouvert! Venez!

Alma ne répondit pas. Max se retourna et la vit, tétanisée, avec une expression étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mer 23 Juin - 14:00

Alma regarda longuement son collègue
qui s'occupait avec acharnement de la porte. Ce qui restait d'elle le
suppliait intérieurement de partir. Une vague de ténèbres
l'engloutit. L'Autre avait pris possession d'elle. Faisant un pas
dans la pièce, elle s'étira puis promena son regard tranquille dans
le noir.



Alma : - Il y a un gros manque de
lumière ici.



Répondant à sa demande, la lampe
torche vint se poster à côté d'elle, allumée, éclairant les
coins sombres. Du matériel de recherches visiblement ancien étaient
entreposés là, couverts de poussière. Des caisses en bois aussi.
Alma observa tout ceci avec un sourire détendu. Plus aucune trace de
fatigue n'était visible sur son visage. Un gémissement retentit,
sourd. Il raisonna longtemps dans la semi-obscurité. La lampe
frissonna. La jeune fille se tourna vers un des battant de la porte.
Celui-ci se froissa, comme une vulgaire feuille de papier. L'autre en
faisait de même. Subitement ils furent arrachés des murs, sans
ménagement. Les deux battants se heurtèrent violemment,
s'emmêlèrent, fusionnèrent pour donner une sorte de sphère
cabossée.



Alma : - Hum...pas très lisse tout ça.



D'un geste de la main, elle fit mine de
caresser le métal gémissant. Lentement, la sphère s'arrondit,
devenant brillante et lisse. Elle sourit, satisfaite. Et se tourna
vers Stranger. Son regard vert émeraude était devenu noir. Un noir
intense et profond. Où se lisait la folie la plus pure et la plus
malsaine. Elle lui parla, sa voix si agréable à l'oreille devenue
grave et rauque, plus vicieuse que mielleuse, faisant vibrer l'air.



Alma : - C'est très gentil à vous de
m'avoir ouvert la porte, Max. Très gentleman.



Elle lui décocha un de ses sourires de
tueuse. Plus d'Alma. Ramenant son attention sur la sphère, elle
l'envoya sur le mur du fond d'un mouvement de la main. Le métal
cogna le béton avec un grognement sourd. La boule retomba sur le
sol. Les caisses volèrent à leur tour, allant s'écraser contre les
murs. La jeune fille allait examiner leur contenu, curieuse. A part
quelques verreries de chimie, il n'y avait rien d'intéressant.
Déçue, elle recula. La sphère valsait contre le béton, comme un
animal fou en cage. Aucun mur n'était épargné.



Alma : - En fait c'est assez petit ici.
Je vais agrandir un peu. Qu'en-dites-vous ?


Elle parlait à Stranger, sans
visiblement attendre de réponse de sa part. Elle avança au milieu
de la pièce, la lampe torche la suivant comme un chien suit son
maitre. Elle posa deux doigts sur ses tempes. Puis doucement, comme
un mime, elle fit mine de repousser les murs. Au début rien de se
passa. Puis, petit à petit, les deux murs qui ne donnaient sur
l'extérieur reculèrent.De plus en plus loin dans la terre meuble.
Le béton criait presque sa douleur, déchiré, se brisant son le
poids qui l'aplatissait.



Alma : - C'est mieux. On va avoir de
l'espace.


Arrête tes conneries !! A vouloir te la jouer, tu épuises toute mon énergie ! C'est bon là non ?
Non...encore un peu ma petite...et puis j'ai fait bien pire. Tu te souviens je pense...
Ouais mais là, il y a quelques petits facteurs de circonstances qui ont changés. On est plus dans les sous-sol d'Umbrella.
Si presque...ça y ressemble tellement...Oh et puis tais toi.


Elle se tourna vers ce qui avait été
la porte. Les deux parties du mur se rapprochèrent, fermant
l'ouverture. Un cube. Alma et Stranger se retrouvaient enfermés dans
un cube parfait. Elle approcha de sa démarche tranquille vers son
collègue, scruta son regard, ses prunelles brillantes de folie
meurtrière. Elle susurra :



Alma : - J'ai promis à la gamine ne
pas vous faire de mal. C'est vraiment dommage. J'en ai tellement
envie. Un peu de sang sur ces murs gris. C'est une bonne idée non ?



Son sourire s'élargit, carnassier. Sa
main se posa sur la main aux reflets argentés de Max. A ce contact
le métal frissonna.


Alma : - Oui vraiment. J'en ai envie.
Pourquoi me retenir au fond ?



Sans le quitter des yeux, elle fit
voleter les bureaux entreposés dans un coin.


Alma : - Je vais vous dire pourquoi.
Parce que je suis quelqu'un de fondamentalement bon.



Elle rit. Son rire se répercuta sur
les murs. Elle s'appliquait à créer une petite antichambre de
l'Enfer en semant le chaos dans la pièce, détruisant tout,
visiblement très amusée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mer 23 Juin - 16:43

Stranger recula instinctivement d'un pas en voyant Alma s'avancer dans la pièce obscure. Quelque chose avait changé, et il sentait que s'il ne filait pas immédiatement, il risquait d'avoir à affronter quelque chose de bien plus malsain que les zombies, ou même les Créatures. Au moins, celles-ci cherchaient à atteindre un but déterminé! Alors que là, Max sentait confusément que ce qui avait prit le contrôle de sa jeune collègue était fait uniquement de malveillance, ne s'amusant qu'en voyant les autres souffrir de façon purement gratuite.

Alma : - Il y a un gros manque de lumière ici.

La lampe-torche s'arracha au sol et se mit à voleter mollement dans l'air, derrière la jeune femme. Max, pour sa part, se refusa de s'enfuir. Il ne pouvait pas. Un sombre instinct lui commandait de rester, quitte à y laisser la vie ou sa santé mentale. Il devait savoir. C'est pour ça, qu'au lieu de tourner les talons et de remonter en courant, il se glissa dans l'ombre, non loin de la porte. Il en fut bien inspiré. Les battants attirèrent son attention en se mettant à vibrer, de plus en plus fort. Au final, il ouvrit des yeux ronds en voyant les deux lourds morceaux de métal s'arracher aux gonds et se tordre, jusqu'à former un boule grossière.

Alma : - Hum...pas très lisse tout ça.

Toujours silencieux, le Gallois vit Alma caresser la sphère. Il jura voir un frisson la parcourir, avant que celle-ci ne devienne parfaitement lisse. Curieusement, Max pensa à un énorme boulet de canon, qui allait être utilisé dans un but sombre et pas particulièrement altruiste. Alma se tourna alors vers lui, révélant un regard fondamentalement différent de celui de la jeune femme rieuse qu'il avait rencontré au gymnase. Ce regard là était fou, vicieux, et uniquement voué au mal absolu...

Alma : - C'est très gentil à vous de m'avoir
ouvert la porte, Max. Très gentleman.

Max : - Je tâche toujours d'être courtois et poli... même avec mes adversaires.

Discrètement, il retira son gant déchiré dans son dos, prêt à se battre à mort avec le monstre qui était en face de lui. Il ne voulait aucun mal à Alma, mais serait prêt à l'assommer en cas de problème. Le gros problème qui se posait était le suivant: comment maintenir enfermée une télékinésiste schizophrène, dont la personnalité alternative était visiblement psychotique et sociopathe?

La sphère se mit à frapper les murs, balayant tous les objets dans la salle, défonçant les murs, comme si elle cherchait à faire s'effondrer l'endroit sur eux. Se ne serait peut-être pas plus mal, au moins, deux dangers publics seraient mis hors d'état de nuire...

Max : - Hé!

Il bondit sur le côté, esquivant la sphère qui avait failli lui défoncer le torse, avant de se mettre en position "active". Si jamais elle s'approchait à nouveau, il serait prêt à l'ouvrir en deux d'un coup de poing.

Alma : - En fait c'est assez petit ici. Je vais
agrandir un peu. Qu'en-dites-vous ?


Elle s'avança au milieu de la salle sous les yeux de Max, et se mit à masser ses temps des doigts. Abandonnant la sphère des yeux, Stranger la vit repousser les murs tel un mime, sans aucun effet. Peu à peu, en revanche, Max sentit une vibration sourde émaner du sol, et de toute la structure les entourant. Devant ses yeux exorbités, les cloisons s'écartèrent en grinçant, hurlant la rupture des barres de renfort incrusté dans le béton. Max dut se protéger la tête des mains pour ne pas être assommé par un gros morceau de plafond.

Alma : - C'est mieux. On va avoir de l'espace.


Sortant la tête de son abri plus que précaire, Max se retrouva en plein cauchemar. La porte venait de disparaître, noyée entre les deux murs la jouxtant, transformant la salle en un véritable piège à rat. Aucune ouverture, aucune issue.

Alma : - J'ai promis à la gamine ne pas vous
faire de mal. C'est vraiment dommage. J'en ai tellement envie. Un peu
de sang sur ces murs gris. C'est une bonne idée non ?


Devenu glacial, il vit la fausse Alma s'approcher de lui et lui prendre la main. Cette main immonde qui allait peut-être lui sauver une fois de plus la vie, cette abjection obtenue au sacrifice de ses rêves...

Alma : - Oui vraiment. J'en ai envie. Pourquoi
me retenir au fond ?


Toisant son ennemie, Max repéra un mouvement du coin de l'oeil, des meubles que le jeune femme faisait voleter dans l'air, comme si elle s'apprêtait à les projeter quelque part. Max se crispa imperceptiblement, prêt à tout pour sauver sa vie. Pour leur sauver la vie à tous les deux.

Alma : - Je vais vous dire pourquoi. Parce que
je suis quelqu'un de fondamentalement bon.


Max : - La bonté, c'est de jouir du malheur d'autrui, pour vous?

Il resserra sa main sur celle de la jeune femme. Juste assez pour ne pas la laisser échapper à son étreinte, mais pas assez pour lui briser la main. Malgré le rire qui la secouait, Max détectait peut-être une faiblesse, quelque chose qui lui permettrait de vaincre Alma sans lui nuire. Une petite aiguille lui suffirait... Une simple petite aiguille qui la plongerait dans l'inconscience. A défaut, il pourrait utiliser la pression sur les carotides, mais cela risquait de lui faire beaucoup de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mer 23 Juin - 19:56

Max : - La bonté, c'est de jouir du malheur d'autrui, pour vous?

Tous les meubles retombèrent, la sphère se posa lentement sur le sol. Un silence épais s'installa quelques minutes. Alma sentait la puissance de la main qui s'était refermée sur la sienne. Mais, elle s'en fichait. Cet être démoniaque pouvait avoir le bras broyé, cela ne l'arrêterait pas. Au contraire. Elle tirait une certaine délectation de sa douleur. Elle n'était pas folle. Elle était pire que ça. Son regard ne quittait pas celui de Stranger. Intense. Malveillant. Elle souriait doucement.

Alma : - Dans un sens oui. C'est une belle façon de voir les choses. Mais ce n'est pas le malheur d'autrui qui me plait. C'est sa souffrance. Sa peur. Ils avaient peur de moi. Et quand on a peur, on veut détruire. C'est humain. Moi je détruis pour créer la peur. Enclencher ce cercle vicieux.
Sa main libre effleura la joue de Stranger.

Alma : - Cela dit, on a tous des défauts. Moi aussi. Je tiens mes promesses. Enfin seulement celles que je fais à la gamine. Sinon dieu seul sait ce qu'elle ferait. C'est pour ça que je vais vous laisser partir. Très gentiment.

Elle tendit la main vers la soudure entre les deux murs, qui remplaçait la porte. La zone explosa, laissant voir un rectangle de lumière, menant loin de ce cauchemar que l'Autre s'appliquait à créer.
Elle se tourna vers lui avec un sourire qui se voulait aimable, mais qui était surtout menaçant.

Alma : - Je ne peux pas faire plus. Rien ne vous retient mon cher ami.

La sphère se remit lentement en mouvement, se balançant de droite à gauche, d'avant en arrière, comme pour se préparer à un assaut. Les bureaux se rangèrent le long d'un mur. Alma rit doucement. La lampe torche se posa sur une table, éclairant faiblement le lieu.

Partez...je vous en prie...partez !!
Tais toi sinistre idiote !! Il ne t'entend pas. Et si il ne part pas, je le ferais partir. Fais moi confiance. Allons.
Étrange, je ne te crois pas...
Tant pis pour toi. Ce n'est pas ça qui va me poser un problème.

Le silence s'était réinstallé, lourd. La respiration d'Alma était presque inaudible. La sphère avait rouler derrière la jeune fille, immobile, attendant un geste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mer 23 Juin - 20:11

Max aurait pu aider sa jeune amie. Il aurait voulu pouvoir plonger les mains dans la fange et en sortir le diamant pur et étincelant. Il aurait voulu pouvoir extirper le mal qui rongeait la jeune Alma. Mais il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas l'aider aussi facilement. Il ne pouvait pas sortir son arme, la tirer hors de sa misère et aller dormir comme un bébé. Alma ne devait pas souffrir de la sorte. Elle souffrait probablement déjà beaucoup trop.

Max : - La bonté, c'est de jouir du malheur d'autrui, pour vous?

La question eut un effet plus ou moins inattendu. Tout se figea, les meubles retombèrent doucement sur la poussière du sol, la sphère se posa non loin. Max regarda Alma droit dans les yeux, comme pour la mettre au défi de relancer ses assauts psychiques. Il saurait encaisser, comme il l'avait toujours fait.

Alma : - Dans un sens oui. C'est une belle façon
de voir les choses. Mais ce n'est pas le malheur d'autrui qui me plait.
C'est sa souffrance. Sa peur. Ils avaient peur de moi. Et quand on a
peur, on veut détruire. C'est humain. Moi je détruis pour créer la
peur. Enclencher ce cercle vicieux.


Max : - Et qu'est-ce que vous en tirez comme bénéfice? Cela ne vous donne rien d'autre que l'envie de continuer, toujours plus loin et plus profondément dans l'infamie. Vous êtes droguée à la misère du monde.

Alma : - Cela
dit, on a tous des défauts. Moi aussi. Je tiens mes promesses. Enfin
seulement celles que je fais à la gamine. Sinon dieu seul sait ce
qu'elle ferait. C'est pour ça que je vais vous laisser partir. Très
gentiment.


Max vit Alma tendre la main vers le coin qui avait abrité la porte. Un morceau du mur explosa, révélant une zone lumineuse, une sortie hors de cette chambre de folie et de désespoir. Il aurait pu sortir de là à cet instant.

Alma : - Je ne peux pas faire plus. Rien ne vous retient mon cher ami.

Cette phrase eut une conséquence inattendue. La sphère se remit légèrement en mouvement, la lampe reprit son flottement, les meubles remontèrent et se rangèrent en ordre le long du mur. Max regarda un instant la lumière émergeant de la vieille salle d'archive juste à côté. Une tentation irrésistible. Sortir de là et aller respirer l'air frais, même si d'une pureté relative de la bonne vieille ville de Londres. Mais depuis quand Maximilien Stranger cédait-il aussi facilement à la tentation?

Max : - Non.

Il reporta son regard dans celui de la jeune femme qu'il tenait toujours fermement.

Max : - Je ne vous laisserai pas la détruire. Je ne vous laisserai plus détruire quoi que ce soit sans en payer le prix. Qui que tu sois, tu n'as rien à faire dans ce corps, et je te jure que je trouverai le moyen de t'en faire sortir. Et ne m'appelez plus mon ami. C'est de Alma que je suis l'ami, pas de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mer 23 Juin - 20:33

Max : - Je ne vous laisserai pas la détruire. Je ne vous laisserai plus
détruire quoi que ce soit sans en payer le prix. Qui que tu sois, tu
n'as rien à faire dans ce corps, et je te jure que je trouverai le
moyen de t'en faire sortir. Et ne m'appelez plus mon ami. C'est de Alma
que je suis l'ami, pas de vous.

Son sourire se figea. La faire sortir de ce corps ?

Alma : - Comment voulez-vous vous y prendre ? C'est impossible. Je fais partie de la gamine. Je me suis battue pour qu'on reste en vie. Je nous ai fait sortir de l'Enfer. Je suis dans son sang. Si vous voulez me séparer de ce corps, il faudra me tuer tout simplement. Et avec moi, tuer Alma. Cruel dilemme n'est ce pas ?

Le béton se ressouda, plus de sortie. La sphère recula, se cachant dans l'ombre. Le halo lumineux de la lampe diminua. Les ténèbres se rapprochaient lentement d'eux. Alma regarda sa main, prise dans l'étau de métal de celle de Stranger. Elle remua les doigts. Serra le poing. Puis s'en désintéressa.

Le boulet de canon fonça droit sur eux avec un grondement féroce. Il stoppa sa course à quelques millimètres de la jeune fille. Et recula à nouveau. Comme si il hésitait à écraser celle qui lui donnait la vie. Alma restait immobile, silencieuse. Son autre personnalité, si douce, tentait de reprendre le dessus. Avec force.

Alma : - Quand je pense que je pourrais vous tuer sans bouger le petit doigt. Et que je ne le fais pas...

Elle soupira
et secoua la tête.

Alma : - Vous avez refusé de sortir. Je ne comprends vraiment pas. Enfin, je ne chercher pas à comprendre non plus. Mon dieu, mon dieu...c'est presque touchant de vous voir si humain. Mais il ne faut pas se sacrifier pour quelqu'un que vous connaissez à peine.

Elle souriait. La lampe s'éteignit un instant, plongeant tout dans le noir. La sphère qui roulait sur le sol provoquait un grincement métallique assez irritant. Alma s'approcha de Stranger et lui souffla à l'oreille, d'une voix mauvaise, où la rancoeur était tangible :

Alma : - Vous voyez ? Vous entendez ? C'est dans cette ambiance que je suis née. Ils m'ont créée pour faire le mal. Pour être le mal. Pas pour boire le thé en discutant de la vie ou autre bêtise.

La lumière revint, faiblement. Elle ne le quittait pas des yeux. Attendant visiblement un geste de sa part. Une parole. N'importe quoi. La boule, qui roulait toujours sur elle-même, continuait sa douce mélodie qui faisait grincer des dents. La jeune fille se tourna vers elle et tonna :

Alma : - Mais ferme la !!!

La sphère implosa. Tout simplement. Une pluie très fine de métal retomba. De la poussière. Qui recouvrait tout d'une légère couche grisâtre. Elle sourit et se retourna vers Stranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mer 23 Juin - 21:16

Max : - Je ne vous laisserai pas la détruire. Je ne vous laisserai plus
détruire quoi que ce soit sans en payer le prix. Qui que tu sois, tu
n'as rien à faire dans ce corps, et je te jure que je trouverai le
moyen de t'en faire sortir. Et ne m'appelez plus mon ami. C'est de Alma que je suis l'ami, pas de vous.

Il vit avec une certaine satisfaction le sourire d'Alma se figer en un rictus.

Alma : - Comment voulez-vous vous y prendre ?
C'est impossible. Je fais partie de la gamine. Je me suis battue pour
qu'on reste en vie. Je nous ai fait sortir de l'Enfer. Je suis dans son
sang. Si vous voulez me séparer de ce corps, il faudra me tuer tout
simplement. Et avec moi, tuer Alma. Cruel dilemme n'est ce pas ?


Max : - J'en ai déjà traversé de bien pires. Exemple: qu'auriez-vous fait en vous retrouvant dans le centre nerveux d'un organisme ennemi, avec une bombe suffisante pour tout raser dans un rayon de trente bornes? Rien n'a fini par sauter. Abattre un adversaire est comme retirer un chancre: on peut y aller à la pince électrique, ou au scalpel de précision.

Alors qu'il parlait, tentant d'intimider l'intrus, Max repéra des mouvements. Plus de sortie, moins de lumière. Il sentit des vibrations, comme si elle tentait de retirer sa main de la poigne de Max. Celui-ci sentit alors un courant d'air. Le boulet s'était remit en mouvement. Il le sentit, plus qu'il ne le vit, foncer et s'arrêter à plusieurs reprises à une distance minime des deux adversaires.

Essaie toujours de me faire peur. Si les Créatures n'y sont pas parvenues, toi, tu n'as aucune chance d'en faire la moitié, quelque soit le lieu.

Alma : - Quand je pense que je pourrais vous tuer sans bouger le petit doigt. Et que je ne le fais pas...
Max : - Essayez toujours. J'ai vu des adversaires bien plus puissants que vous qui ne m'ont pas fait grand mal.

Avec un sourire sardonique, il passa son doigt sur la longue cicatrice qui lui barrait toute la joue gauche, presque pour mettre au défi l'hôte d'Alma de l'attaquer.

Alma : - Vous avez refusé de sortir. Je ne
comprends vraiment pas. Enfin, je ne chercher pas à comprendre non
plus. Mon dieu, mon dieu...c'est presque touchant de vous voir si
humain. Mais il ne faut pas se sacrifier pour quelqu'un que vous
connaissez à peine.


Max : - C'est ça qui définit l'humanité, et c'est ça qui vous en exclut. Aucune vie ne doit être laissée volée quand cela peut être évité.

La sphère roulait toujours en émettant un grincement métallique atrocement aigu, alors que les derniers restes de lumière disparaissaient, laissant la place à une obscurité presque palpable, un noir absolu, qui ne pouvait avoir de place ailleurs que dans les tombes antédiluviennes, des endroits maudits et oubliés. Max entendit alors la voix d'Alma de plus près, un véritable murmure à son oreille.

Alma : - Vous
voyez ? Vous entendez ? C'est dans cette ambiance que je suis née. Ils
m'ont créée pour faire le mal. Pour être le mal. Pas pour boire le thé
en discutant de la vie ou autre bêtise.


Max : - Ce genre d'existence ne peut être. Vous ne survivrez pas en détruisant, même si vous le voulez. Tôt ou tard, vous verrez que ça n'a pas de sens, et que votre dernière destruction sera le corps qui vous abrite.

Alma : - Mais ferme la !!!

La sphère éclata alors qu'un semblant de lumière revenait, juste assez pour que Max puisse voir toute la pièce se couvrir d'une fine poussière d'acier, ce même acier que Max avait ouvert, pensant alors aider une amie, et ignorant qu'il allait affronter son ennemi le plus lâche. Ennemi qui utilisait les traits d'une jeune femme pour arborer un sourire insolent. Ce fut au tour du Gallois de se pencher vers l'oreille d'Alma.

Max : - En dépit de toutes tes belles paroles, tu n'es qu'un lâche. Tu utilises le corps de quelqu'un d'autre pour te cacher, et empêcher tes adversaires de t'atteindre, mais tu n'osera jamais sortir au grand jour, t'affirmer pour ce que tu es, car tu n'es rien d'autre qu'un être abject, qui ne vit non pas pour détruire et faire le mal, mais pour chercher vainement le moyen de vaincre ta propre peur...

Il se recula et lâcha enfin le poignet d'Alma.

Max : - Tu as peur de notre monde, parce que tu sais que tu n'y as pas ta place. Même si je ne sors pas d'ici vivant, tu saura que tu hais ce monde pour la bonne raison que tu ne le connais pas. Tu parlais d'avoir ou de faire peur? C'est ta peur qui te dirige.

Le Gallois se tourna vers le mur où se trouvait la sortie. Celle-ci avait beau être bouchée, il lui en fallait plus pour s'arrêter. D'un coup de son poing métallique, il perça un trou dans le mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mer 23 Juin - 22:04

Alma l'écouta parler, silencieuse.

Merde...non !!!

Max : - En dépit de toutes tes belles paroles, tu n'es qu'un lâche. Tu
utilises le corps de quelqu'un d'autre pour te cacher, et empêcher tes
adversaires de t'atteindre, mais tu n'osera jamais sortir au grand
jour, t'affirmer pour ce que tu es, car tu n'es rien d'autre qu'un être
abject, qui ne vit non pas pour détruire et faire le mal, mais pour
chercher vainement le moyen de vaincre ta propre peur...

Déjà la porte des ténèbres se refermait. Elle le sentait. Tout en massant son poignet que Stranger venait de lâcher, elle se concentra.

Max : - Tu as peur de notre monde, parce que tu sais que tu n'y as pas
ta place. Même si je ne sors pas d'ici vivant, tu saura que tu hais ce
monde pour la bonne raison que tu ne le connais pas. Tu parlais d'avoir
ou de faire peur? C'est ta peur qui te dirige.

Elle tremblait. L'Autre tremblait. Elle n'eut même pas le temps de d'articuler un seul juron. La porte se referma. Alma était de retour, reprenant peu à peu possession de son corps. Ses yeux redevinrent d'un vert étincelant. Elle regarda autour d'elle, remit les bureaux à leur place, dégagea la poussière et consolida les murs avec les fragments de béton.

On se reverra sale petite g...

Tais toi donc, ma pauvre. Ca fait pas trop mal ?
Je te hais...
Oui oui...allez. Dors bien !

L'Autre se retira enfin totalement, vidée. La jeune fille avança vers Stranger et posa une main sur son épaule, lui adressant un doux sourire.

Alma : - Cette fois, c'est moi qui ouvre la porte.

Posant sa main sur le mur, celui-ci se fendit de haut en bas, reprenant les dimensions de la porte initiale. La lampe attérit dans sa main et elle la rangea, très calme. Elle plongea son regard dans celui de son collègue, très sincère :

Alma : - Merci Max. Vraiment...je ne sais pas comment vous exprimer ma reconnaissance. Cette...chose va me laisser tranquille pendant un moment. Merci.

Elle s'inclina. Depuis qu'elle avait reçu le virus, l'Autre s'était révélée être le pire des fardeaux. Insupportable. Démoniaque. Inhumain. Et elle avait du vivre avec pendant des mois. Cela continuerait encore, au combat, elle était vraiment redoutable. Mais ceci laissé de côté, elle n'était rien de plus qu'une erreur. Générée par des malades mentaux qui s'amusaient à distribuer un virus maudit, né de leur folie. C'était la toute première fois que quelqu'un réussissait à clouer le bec à l'Autre, à la rendre à l'ombre d'où elle était sortie. Sa promesse de ne pas faire de mal à Stranger l'avait enchainée. Heureusement. Mais il avait été remarquable aussi. Et la jeune fille ne savait comment le remercier. Tout simplement heureuse d'avoir trouver une personne aussi puissante.

Alma sourit, profitant de la lumière qui réchauffait lentement sa peau. Ce qu'elle laissait derrière elle, dans cette salle sombre, c'était une partie de son passé qui la tourmentait. Elle regarda son collègue, le regard emplie de sa reconnaissance et de toute sa sympathie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mer 23 Juin - 22:32

Max scruta un instant le trou qu'il avait formé. Combien de fois devrait-il frapper pour se creuser une sortie? Comment allait-il faire pour ramener Alma en surface? La lumière caressa son visage, mais bien qu'elle fût terne et faible, elle était comme un phare pour lui. Pour eux deux. Pour les sortir de cette pièce tourmentée et torturée, couverte de poussière d'acier et pleine d'une sensation de malheur.

Comment des hommes avaient pu, en toute conscience et en toute connaissance de cause, créer un être comme celui qui infectait Alma? Comment pouvait-on être aussi stupide? Comment les chercheurs de Umbrella avaient-ils pu croire que seule la création d'abjections inimaginables pourrait leur apporter pouvoir et richesse?

Max n'avait pas fait attention, mais les meubles s'étaient remis en place en silence, et les murs s'étaient rapprochés, remis dans leur configuration initiale. En revanche, il sursauta quand il réalisa qu'Alma avait posé sa main sur son épaule. Si elle avait voulu le tuer, elle ne s'y serait pas prit de la sorte.

Alma : - Cette fois, c'est moi qui ouvre la porte.

Max : - Alma. Enfin!

La porte se reforma en un éclair après que la jeune femme eut posé la main contre. Après avoir ramené la lampe fatiguée dans sa main, elle replongea son regard émeraude dans les yeux vairons de Stranger.

Alma : - Merci Max.
Vraiment...je ne sais pas comment vous exprimer ma reconnaissance.
Cette...chose va me laisser tranquille pendant un moment. Merci.

Max ne répondit pas, mais posa sa main sur l'épaule de son amie, avec un sourire chaleureux. Il n'y avait pas besoin de réponse, il savait qu'Alma était revenue, qu'il ne s'agissait pas d'un lamentable tour sournois. Derrière eux, il y avait cette cave obscure et froide, une véritable bouche de l'Enfer, et devant, il y avait la lumière et l'air, ainsi qu'un futur qui ne tenait qu'à eux d'être éblouissant. Gentleman, mais dans un état lamentable - cheveux couverts de sciure métallique et de sueur - Max tendit la main à Alma, l'invitant à quitter la cave où s'était déchaîné cet intrus.

Max : - Venez, sortons d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: I   Mer 23 Juin - 22:48

Max : - Venez, sortons d'ici.

Elle sourit, attrapa sa main et l'entraina vers la sortie. Joyeuse. Fredonnant une chanson des Beattles. Elle prit une profonde inspiration une fois à l'air libre. Pour une fois, le triste ciel londonien offrait un grand soleil, un peu froid, mais toujours mieux que de la pluie.

Alma : - Pour la peine, je vous offre un verre.

Elle lui adressa un grand sourire. Et ajouta :

Alma : - Enfin...faudra peut être qu'on se change avant. Et puis...mettre une chemise en meilleur état. Il ne faudrait pas attraper un coup de soleil.

Elle lui adressa un clin d'œil, désignant vaguement son bras métallique qui luisait au soleil. Passant une main dans ses cheveux couverts de poussière d'acier, elle éternua.

Ah bah voilà. Je fais une allergie à la poussière. Bah c'est malin ça !

Elle rit doucement. Sa migraine avait disparu en même temps que l'Autre s'était retirée. Tenant toujours son collègue par la main, elle se dirigea vers le bâtiment principal le pas léger. Elle chantonnait, restant dans le registre Beattles, Yesterday :


Yesterday,
All my troubles seemed so far away
Now it looks as though they're here to stay
Oh, I believe in yesterday

Suddenly,
I'm not half the man I used to be,
There's a shadow hanging over me
Oh, yesterday came suddenly

Why she had to go ?
I don't know, she wouldn't say
I said something wrong
Now I long for yesterday

Yesterday,
Love was such an easy game to play
Now I need a place to hide away
Oh, I believe in yesterday

Why she had to go ?
I don't know, she wouldn't say
I said something wrong
Now I long for yesterday

Yesterday,
Love was such an easy game to play
Now I need a place to hide away
Oh, I believe in yesterday



Un tendre sourire aux lèvres, il semblait que ce qui c'était passé, dans ce trou noir, n'était plus qu'un lointain souvenir. La joie de vivre est un état d'esprit, et Alma le vit à fond.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Mer 23 Juin - 23:41

Enfin, les deux agents arrivèrent à l'extérieur. Max souffla, extirpant de ses poumons la puanteur de renfermé de la cave, et profitant des rayons du soleil anglais, froid mais éclatant de vie.

Alma : - Pour la peine, je vous offre un verre.

Max eut un sourire immédiatement en même temps qu'Alma.

Max : - Quand vous me connaîtrez mieux, vous saurez que j'ai pour règle de ne jamais être à charge. C'est moi qui vous l'offre, Alma, c'est le moins que je puisse faire!

Alma : - Enfin...faudra peut
être qu'on se change avant. Et puis...mettre une chemise en meilleur
état. Il ne faudrait pas attraper un coup de soleil.

Max eut un second sourire en repérant le clin d'oeil d'Alma pour son bras métallique. Il se décida à lui dire la vérité, comme il l'avait fait avec Jaina. L'idée de mentir à un ami ne lui plaisait pas, et il s'y refusait avec la dernière énergie. Devant l'éternuement de la jeune femme, Max tira un mouchoir blanc de sa poche.

Max : - Prenez-le, il est tout propre!

Mais de fait, la remarque d'Alma sur leur état était on ne peut plus juste. D'ailleurs, Max avait envie d'étrenner un nouveau costume, radicalement différent de sa tenue noire habituelle. Surprise! A part la chemise et la cravate, le noir avait viré au blanc.

Il entendit alors Alma fredonner une chanson. Les Beatles, mais il ne parvenait pas à identifier quel morceau. N'étant guère mélomane, il se creusa la tête jusqu'à leur arrivée devant le bâtiment principal. Tournant la tête, il avisa son amie qui semblait heureuse, emplie de joie de vivre.

Toi aussi, tu as été comme ça autrefois, vieux. Mais fais en sorte qu'elle au moins ne connaisse pas la douce terreur qui t'es si familière...

Max : - Une bonne douche, et je vous emmène en ville! Ce verre sera le plus rempli de ma carrière, vous pouvez me croire!

Eclatant de rire, Max ouvrit la porte devant la jeune femme, l'invitant à entrer, parfaitement gentleman, comme l'avait si ironiquement dit l'alter-ego d'Alma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Jeu 24 Juin - 19:43

Le remerciant pour le mouchoir, la jeune fille éternua encore.

Non en fait je crois que j'ai attrapé un rhum. Vu la météo ça m'étonne pas. Il faudra que je me procure une veste plus épaisse que mon blouson. Sinon je tiendrais pas longtemps.

Max : - Quand vous me
connaîtrez mieux, vous saurez que j'ai pour règle de ne jamais être à
charge. C'est moi qui vous l'offre, Alma, c'est le moins que je puisse
faire!

Alma : - Bon...mais je vous emmène dans un bar sympa. Je l'ai déniché en explorant Londres...enfin explorer. C'est surtout que je me suis perdue. Bref...

Elle eut un rire léger. Le sens de l'orientation était quelque chose d'abstrait pour la jeune fille. De très...très abstrait même.

Max : - Une bonne douche, et je vous emmène en ville! Ce verre sera le plus rempli de ma carrière, vous pouvez me croire!

Alma : - Je n'en doute pas !

Elle éclata de rire, passant la porte que Stranger lui tenait ouverte. Éternuant encore une fois, elle grommela contre le mauvais temps londonnien. Elle avança tranquillement dans le couloir menant aux chambres.

Le pas léger, elle se rendit devant sa chambre, la n° 10, saluant Stranger qui s'arrêtait devant la 8.

Alma : - A tout à l'heure.

Lui adressant un sourire chaleureux, elle rentra dans sa chambre et se retrouva face à un champ de bataille.

...Non mais vraiment. Il faut que je range cette pièce. Ça devient urgent. Mais vraiment là.
On va être d'accord pour une fois.
Faut fêter ça !!
Allez dépêche toi, tu vas être en retard gamine.

Elle farfouilla un peu partout et finit par trouver un jean sombre. Reprenant ses recherches, elle dénicha une chemise blanche et une veste de costume noir.

Parfait.

Se rendant dans la salle de bains, elle prit une douche bien chaude, s'acharna longuement sur ses cheveux plein de poussière métallique.

T'as vraiment eu une idée stupide en faisant exploser cette sphère !!
Oui bon ça va !! Fous moi la paix un peu...
Roooh elle est vexééééeee !!!

Un grand sourire étira ses lèvres, l'Autre qui boude, c'était quand même rare. La première fois en fait. Se séchant les cheveux, elle aperçut brièvement dans la glace, le reflet de la cicatrice qui barrait sa nuque. Et quelques chiffres qui y étaient encore. Son sourire se figea. Alma secoua la tête pour chasser ses sombres pensées et s'habilla rapidement.

Elle allait sortir lorsqu'elle revint sur ses pas et se remit à fouiller dans son armoire. Elle en sortit l'étui de son violon, avec une lueur d'exitation dans les yeux.

Sinon le patron me laissera pas partir.

Elle sortit enfin, avec une bien meilleure mine, rayonnante. Tenant l'étui en cuir de la main droite, son autre main dans la poche de son jean, elle attendait Stranger avec un sourire rêveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Jeu 24 Juin - 23:12

Alma : - A tout à l'heure.

Alors que Max s'arrêtait devant sa porte, la n°8, Alma poursuivait jusque deux portes plus loin, à la n°10 du couloir. Il lui adressa un petit geste de la main avant de pousser sa porte. Max se figea un instant dans l'encadrement, la main sur la poignée. Plongée dans le noir, la chambre semblait plus ou moins hostile. Stranger referma le battant et alluma la lumière.

Dix minutes plus tard, il sortit de la douche, trempé jusqu'aux os, mais enfin propre. Cette saleté de limaille d'acier s'était incrustée dans toutes les pores de sa peau, alors que la trouille qu'il avait éprouvée dans les sous-sols le quittait enfin. Max n'avait pas eu peur pour lui, mais avait craint de devoir faire preuve de violence envers Alma, c qu'il ne se serait jamais pardonné. Elle ne pouvait rien vis-à-vis de son état, et ne devait pas en payer les conséquences à ce point. Une fois de plus, il se demanda comment les sorciers de Umbrella avaient pu être aussi inconséquents...

Quel pouvait bien être le principal problème d'un homme se voulant élégant? Un rasage douteux? Cela pouvait ajouter une note à l'ensemble. Une odeur de transpiration? Fatalement, cela faisait passer pour un sportif, ou du moins quelqu'un d'actif. Bien pour les rencontres fortuites, mais pas génial pour aller boire un verre. Non, le plus gros problème qu'avait Max pour l'heure, était ce fichu noeud de cravate! Impossible de le nouer de façon correcte, le tissu étant bien trop raide.

Oh et puis zut!

D'un coup sec, Max retira le morceau d'étoffe récalcitrant. Pour une fois, il allait un peu se détendre! Col de chemise déboutonné, pas de chapeau, le costume d'un blanc cassé sans tache ni faux pli... Il se scruta un instant, satisfait, avant de glisser son Colt .38 dans son petit holster de cheville. Cette précaution serait la seule qu'il prendrait, pour une fois! Un dernier regard dans la chambre pour s'assurer qu'il n'avait rien oublié, et sortit en verrouillant la porte. Alma l'attendait déjà, plus rapide que lui à se préparer.

Max nota en s'approchant d'elle l'étui à violon qu'elle tenait d'une main. Son expression avait changé du tout au tout, passant d'une peur bleue durant leur descente, à un état de joie de vivre absolue.

Max : - Vous jouez du violon, à ce que je vois?

Tâtant dans sa poche alors qu'il parlait, il trouva enfin les clés de sa voiture, attendant la réponse de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma
Membre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Appartenance: BSAA
Equipement:
Particularités / Notes du membre:

MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   Ven 25 Juin - 18:49

Alma détailla d'un œil expert le costume de son collègue. Bien taillé. Pas de faux plis. Pas de cravate aussi. Cela ajoutait un côté négligé qui lui allait bien il faut dire. Il semblait détendu. Elle sourit.

Max : - Vous jouez du violon, à ce que je vois?


Alma : - Oui. Et vous allez vite comprendre pourquoi je dois l'emmener.


Elle lui fit un clin d'œil. En effet, le bar où la jeune fille avait l'intention d'emmener Stranger était un bar irlandais où un beau jour, elle avait eu le malheur de ramener son violon. Sans avoir l'intention d'en jouer. Le patron l'avait remarqué et sans plus de détail, lui avait demander de jouer un morceau. Au début, assez timide, Alma refusa. Il utilisa alors un argument de taille : une mélodie contre un irish coffee. Elle fut obligée de céder. Depuis, elle ne payait plus, jouant un morceau à la place. Cela mettait l'ambiance dans le bar. La jeune fille s'était très bien intégrée, alors qu'il y a deux semaines encore, Londres lui était une ville inconnue.

Alma : - Ce n'est pas très loin. On peut y aller à pied. Il n'y a rien de mieux pour bien s'aérer l'esprit.

Se mettant en marche, tranquille, elle se préparait déjà à savourer le délicieux irish coffee qu'elle allait déguster.

Alma : - C'est un bar assez convivial. Tout le monde connait tout le monde. Alors faites attention, le patron va vous sauter dessus dès que vous aurez passé la porte. Il est très sympathique, mais un peu trop curieux parfois.

Elle rit. La première fois qu'elle était entrée, le petit bonhomme qui faisait tourné son bar, lui avait posé tellement de questions qu'elle en avait eu mal au crâne. Elle se contentait de lui répondre le strict minimum, pour lui éviter des angoisses. L'endroit était agréable, il y régnait une atmosphère détendue. Jamais de beuveries, le gérant mettait un point d'honneur à garder ses clients le moins ivres possible. Ce qui n'était pas toujours facile d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu d'entrainement...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu d'entrainement...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk
» entrainement de Shinji

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : The Outcast Chronicles :: Londres [RP] :: Quartiers généraux du B.S.A.A. :: Centre d'entraînement-
Sauter vers: