Resident Evil : The Outcast Chronicles

1998 : Destruction de Raccoon City. 2001 : Affaire Rockfort Island. 2003 : Chute d'Umbrella et avortement du projet T.A.L.O.S. 2009 : Echec du projet Uroboros et mort supposée d'Albert Wesker. 2010? L'histoire reste à écrire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Patrouille dans le parc [ PV ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Hunter
Membre
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Patrouille dans le parc [ PV ]   Dim 2 Mai - 16:47

Hunk se sentait bien au sein du BSAA et sa récente promotion en tant que Lieutenant lui plaisait. Dire que les hauts pontes voulait le mettre capitaine mais il n'y avait plus la place....En même temps, il n'en aurait pas voulu. Pour être plus tranquille. Et il en avait marre des responsabilités.

Ainsi Hunk était dans un Hummer H1 modifié appartenant au BSAA et en sortit dans le cadre de sa mission de patrouille. Dehors il pleuvait, aussi prit-il le poncho imperméable de couleur noir qu'il mit par dessus sa tenue d'intervention lourde composé d'un uniforme ACU ( Army Combat Uniform ) de l'armée américaine, d'une bataclava noire, de lunettes tactiques et d'un casque lourd avec caméra intégré et fixations pour lunettes de vision nocturne. Hunk releva la capuche du poncho avant de sortir. Il se dirigea vers le coffre et prit ses armes.

Ce fut armé d'un G36K avec chargeur C-MAG contenant 100 balles, d'un Mk.23 SOCOM et d'un MP5A3 ainsi qu'un Desert Eagle .50AE en backup qu'il fit sa ronde dans le parc. Certains Civils le regardèrent bizarrement au début puis lorsqu'ils virent son insigne sur son épaule et son armure lourde, ils se sentirent plus tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Dim 2 Mai - 17:42

HJ: Je me permets de m'incruster, hein!
DJ:

Max roulait, sans véritable but, tâchant de reprendre ses marques dans l'immense ville de Londres, qui était en réalité une des villes les plus tortueuses au monde. Des rues s'enchevêtraient et se croisaient, faisant se perdre les touristes dénués de plan et d'un solide sens de l'orientation. Distraitement, il avait allumé la petite radio fixée au tableau de bord de son Aston Martin et voguait en rêvassant. Après une dizaine de minutes, un message le ramena à la réalité.

Un suspect lourdement armé avait été signalé dans un parc non loin, par un citoyen qui avait dit avoir vu un insigne bizarre sur l'épaule de l'homme. Max se signala.

Max : - Ici Stranger, de la BSAA. Je viens de passer juste à côté, je vais voir.

Central : - Bien reçu, agent Stranger. Un agent de la BSAA se rend sur les lieux, aux véhicules dans la zone, veuillez le rejoindre rapidement, terminé.

Stranger s'arrêta en silence le long du trottoir et sortit de la voiture, avant d'aller chercher son calibre 12 modifié dans le coffre. En quelques gestes précis, il enfila un gilet pare-balles léger, suffisant pour arrêter les balles d'armes de poing. Fin prêt, il s'avança dans les allées, restant dans l'ombre.

En quelques minutes, il repéra l'homme, lourdement armé, et doté d'un fusil d'assaut allemand. En silence, il se faufila derrière lui e le mit en joue.

Max : - Mains en l'air, BSAA! Lâchez votre arme!

Vêtu d'un poncho, le type, que Max voyait de dos, pouvait très bien se retourner en un éclair et le canarder. Prudemment, Max fit sauter le cran de sûreté et posa son doigt sur la détente. La lourde balle pleine de calibre 12 était un argument de poids encas de discussion animée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Kennard
Membre
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Dim 2 Mai - 17:50

Alexandre Kennard sortit de son manoir, dans la soirée, après avoir lu toute la journée. En tant que mercenaire, il n'avait pas à être tous les jours présent au quartier général et passait donc ses journées à s'ennuyer, à enrichir sa culture. Il en avait désormais assez. Il avait renvoyé ses domestiques à la cuisine, lui passait son manteau de laine lourde noir sur ses épaules, insensible à la chaleur ou à la pluie, par simple souci esthétique. Son majordome lui tendit les clés de sa voiture. Il remercia d'un bref hochement de tête.

Il s'assit au volant de son Porsche Cayenne, lui, le prince richissime, et partit en ville. Il n'avait pas forcément une idée de ce qu'il faisait. Mais il trouverait bien : Alexandre était doté d'une mémoire quasi parfaite, ce qui lui permettait d'emmagasiner quantités d'informations, pour les réutiliser aux moments propices. Il se gara dans un parking privé et ouvrit la boîte à gants de la voiture. Il saisit son arme, un Desert Eagle, enfonça un chargeur et plaça la sécurité. Il la glissa à l'arrière de son pantalon, et sortit du 4x4.

Saisissant sa canne, il mit ses gants blancs sur ses mains. Habillé tel un bourgeois du Seconde Empire, il jurait dans les rues, parmi les punks et les cadres moyens. Lui s'en fichait, il avait un nom à respecter. Il n'était même pas très discret. Son visage était calme, inexpressif, mais son regard se posait sur chaque passant, enregistrant leur tête. Finalement, il échoua dans un parc. Il posa sa canne, retira ses gants, sortit un porte-cigarette et alluma une blonde.

Un homme attira immédiatement son regard. Il était vêtu d'un pancho, et semblait assez lourdement armé. Il patrouillait dans le parc. Alexandre concentra son attention sur lui, cherchant dans sa mémoire si ce visage lui était familier. Etant un héritier de directeurs de recherches et un pilier de la sécurité, chez Umbrella puis chez le Consortium, il était au courant de beaucoup de choses, tout en restant dans l'ombre. Evidemment que ce visage lui était familier.

Alexandre se leva, saisissant sa canne, et, avec un naturel déconcertant, s'affubla d'une boîterie dans sa marche. S'aidant de la canne, il s'approcha de l'homme. Il avait dans sa poche une carte de Scotland Yard encore valide, et avait bien l'intention de s'en servir. Sauf qu'avant qu'il n'ait pu intervenir, il vit un homme s'interposer, avec son arme. L'homme armé ne pouvait le voir, puisqu'il était dans son dos. Alexandre rebroussa alors chemin, comme s'il ne voulait pas avoir à faire avec des emmerdes policières, alors qu'en réalité, il allait se trouver un intéressant poste d'observation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Hunter
Membre
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Dim 2 Mai - 18:26

Hunk sentit un canon braqué dans son dos. Il s'en voulait presque de ne pas avoir laissé pleinement la vue sur son insigne du BSAA.

Max : - Mains en l'air, BSAA! Lâchez votre arme!

Hunk se baissa lentement et posa son G36K à terre puis se retourna à peine mais tout aussi lentement.

Hunk : - Je peux juste enlever mon poncho ? Histoire de te montrer que je suis un de tes put**** de collègue ?

Il en profita pour regarder l'arme de l'agent, soit un joli fusil de calibre 12 modifié.

Hunk - Belle arme....

Et Hunk enleva son poncho, jeta casque, lunettes et bataclava à terre et mis bien en évidence l'insigne du BSAA sur son épaule. Et doucement, il prit sa carte d'identification dans son armure lourde et la donna au type.

Hunk - Et la t'en dis quoi ?

Hunk souriait. Puis montra l'arme et l'équipement d'un signe de tête

Hunk - Je peux le récupérer ? Je me sens un peu à poil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Dim 2 Mai - 18:36

Max se sentait anormalement nerveux, contrairement à son habitude. Il se sentait observé, comme un insecte sous la loupe d'un passionné. L'homme qu'il menaçait posa doucement son arme à terre avant de se retourner.

Hunk : - Je peux juste enlever mon poncho ? Histoire de te montrer que je suis un de tes put**** de collègue ?

Max : - Oui, allez-y doucement.

Hunk - Belle arme....

Stranger constata que l'homme observait son fusil. Il s'agissait sans nul doute d'un professionnel, pour ne pas trembler en voyant un canon aussi dissuasif d'aussi près, et pour faire une telle remarque. De fait, Max n'était pas peu fier de ses armes, bichonnées et modifiées par ses soins. Par exemple, le Benelli M4 Super 90 s'était vu sérieusement customisé: tube-chargeur raccourci et bouché, chargeur de USAS-12 modifié bricolé de façon à pouvoir le fixer sous le Benelli, organes de visée faiblement luminescents, crosse et poignée-pistolet ergonomiques...

L'homme ôta son équipement, particulièrement lourd pour une simple patrouille, et le déposa au sol, avec un sourire entendu. Lentement, il sortit une carte plastifiée de sa poche et la tendit à Max.

Hunk - Et la t'en dis quoi ?

Max poussa un soupir en baissant son fusil. Il remit le cran de sûreté et passa la sangle à son épaule.

Max : - OK, c'est bon.

Hunk - Je peux le récupérer ? Je me sens un peu à poil.

L'homme, dont le nom affiché sur la carte était Hunk, désignait son attirail posé dans le sable du chemin.

Max : - Oui, allez-y. En revanche, la prochaine fois que vous partez en patrouille, essayez de vous signaler aux forces de police, pas seulement au BSAA, histoire de ne plus avoir ce genre de problème.

Il abandonna son ton formel et tendit sa main ouverte à son collègue.

Max : - Max Stranger, éclaireur. Ravi de vous rencontrer, malgré les circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Kennard
Membre
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Dim 2 Mai - 19:58

Alexandre s'était posté dans le hall d'un immeuble, tout proche. En traversant un couloir, plein d'une foule compact d'hommes d'affaires grommelant, il parvint à une large baie vitrée. Le ciel noir au-dessus d'eux rendaient la vitre comme sans tain, ce qui était bien pratique. Cependant, se méfiant toujours des aléas météorologiques, il restait à proximité du mur. Il plissa légèrement les yeux, et se concentra sur l'altercation entre les deux hommes. Il ne savait pas lire sur les lèvres, aussi se contenta-t-il de relever leurs façons de se comporter.

Il regarda l'homme se défaire de tout son attirail, un sourcil levé. Même à travers le mince filet de pluie, et la distance, il parvenait à distinguer son équipement, et poussa un sifflement admiratif entre ses dents. L'autre ne se démontait pas. Alexandre sentait quelque chose qui remuait faiblement dans son coeur : de l'amusement. Il restait stoïque.

Mais les deux hommes semblaient se reconnaître. Une insigne. Il plissa de nouveau son regard d'aigle. Ils étaient à quelques mètres de lui. Il remarqua alors l'écusson bleu de la BSAA. Il prit mentalement des notes. Alors le type avec le visage familier était donc dans la BSAA... Etait-il là-bas en tant qu'infiltré, en tant qu'agent double, ou avait-il réellement quitté les forces vives de la corporation?

Les lèvres d'Alexandre se réduisirent à une fine ligne, tandis qu'il réfléchissait. Il tâcha de sortir discrètement du bâtiment, son long manteau claquant derrière lui, toujours en simulant la boiterie, sa canne à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Hunter
Membre
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Dim 2 Mai - 20:55

Max : - Oui, allez-y. En revanche, la prochaine fois que vous partez en patrouille, essayez de vous signaler aux forces de police, pas seulement au BSAA, histoire de ne plus avoir ce genre de problème.

Max abandonna son ton formel et tendit sa main ouverte à son collègue.

Max : - Max Stranger, éclaireur. Ravi de vous rencontrer, malgré les circonstances.

James : - James Cooper, Lieutenant et spécialiste en assaut et démolition. Heureux de rencontrer un collègue. Par contre désolé mais j'avais oublié d'en prévenir les autorités.

James eut un sourire gêné. Puis il tourna la tête en direction de l'immeuble le plus proche et vit un type avec une tronche suspecte et qui faisait sembler de boiter ce qui se voyait comme le nez au milieu de la figure. Limite il y avait écrit sur son front " Je suis un type louche, arrêtez moi ". Il regarda son collègue et signala l'autre type d'un coup de tête.

James : - Il t'a pas l'air suspect celui là ?

James se dirigea vers le type en habit un peu trop pédant à son goût. En s'approchant, sa tête lui disait quelque chose. Mais il s'en souvenait plus trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Dim 2 Mai - 21:12

James : - James Cooper, Lieutenant et spécialiste en assaut et
démolition. Heureux de rencontrer un collègue. Par contre désolé mais
j'avais oublié d'en prévenir les autorités.

Max : - Bah, ce n'est pas grave. Les policiers londoniens sont assez tatillons en général. Un instant, s'il-vous-plaît.

Max sortit une petite radio de sa poche.

Max : - Ici l'agent Stranger, de la BSAA, répondez central.

Central : - Ici central, je vous écoute.

Max : - Je suis sur les lieux pour l'appel du parc. Laissez tomber les renforts, il s'agit d'un collègue du BSAA qui ne s'est pas signalé, terminé.

Central : - Reçu, merci d'avoir prévenu, terminé!

Son collègue attira alors l'attention de Max sur un homme non loin.

James : - Il t'a pas l'air suspect celui là ?

Max se tourna. L'homme était vêtu comme un dandy, et marchait en boitant, s'aidant d'une canne alors qu'il avançait difficilement. Stranger remarqua pourtant une certaine irrégularité dans la démarche de l'homme, comme s'il imitait une claudication sans y parvenir parfaitement. Cooper commença à s'avancer vers lui. Max rejeta son fusil dans son dos, mais ouvrit discrètement le holster contenant un de ses deux 10mm, dissimulés dans l'arrière de sa ceinture.

Max : - Monsieur, excusez-moi? Tout se passe bien?

De fait, l'expression du passant avait quelque chose de glaçant. Max n'avait pas l'habitude de se laisser impressionner, mais la confiance en soi que dégageait cet homme inspirait une sorte de respect. Son costume rappelait un peu à Max un ensemble victorien, avec gants, canne et costume noir faisant presque office de cape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Kennard
Membre
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Dim 2 Mai - 22:18

Le jeune homme se crispa d'une manière imperceptible. Il ne s'était jamais essayé à la boiterie, adepte de subterfuges beaucoup plus subtiles quand il avait à s'infiltrer dans des milieux plus complexes. Visiblement, il avait à améliorer ses compétences. Il sentait le regard des deux hommes sur son large dos, ce qui l'irrita. Cependant, il resta totalement maître de ses attitudes. Il continua de marcher avec le même rythme bancal, s'aidant toujours de sa canne finalement fabriquée.

Cette fois, il détecta derrière lui du mouvement. On le héla, et Alexandre fut dans l'obligation de s'arrêter.

Max : - Monsieur, excusez-moi? Tout se passe bien?

Il se tourna vers eux, l'air aimable, quoiqu'un peu pressé.

Sur son visage, son expression altière, aristocrate, les mâchoires légèrement serrée, les sourcils légèrement froncés, lui donnaient l'allure d'un lord anglais. Il passa sa main dans ses cheveux bruns, puis s'appuya sur sa canne.

Alexandre : - Tout va bien, messieurs. Une blessure qui a du mal à se remettre.

Il s'éclaircit la voix et tendit sa main gantée.

Alexandre : - Que veulent deux agents de police à un simple citoyen? Sir Hippolyte Gainsborough, enchanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Hunter
Membre
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Lun 3 Mai - 21:22

L'homme que Max appela avait quelque chose dans son regard et dans sa manière de se tenir mais aussi de parler qui lui fit penser à la classe noble et qui avait quelque chose de dérangeant en soi mais personne ne pouvait ne serait ce que faire frémir Death. Non, en fait comme se disait Cooper à ce moment donné, ce gars n'était rien qu'un trou du cul se prenant pas pour de la merde avec ses habits dans le style des années 1700 -1800 et ses manières pédantes qui l'agaçaient au plus haut niveau. Mais James resta froid et impassible. Impénétrable même.

Alexandre : - Tout va bien, messieurs. Une blessure qui a du mal à se remettre.

Alexandre s'éclaircit la voix et tendit sa main gantée.

Alexandre : - Que veulent deux agents de police à un simple citoyen? Sir Hippolyte Gainsborough, enchanté.

L'homme disait s'appeler Hippolyte Gainsborough, mais au fond de lui, James savait que c'était des conneries. En fait, à le voir d'aussi près, sa tête lui disait vraiment quelque chose....Mais il n'arrivait plus ni mettre à un lieu de rencontre ni un nom sur ce visage. Et cela le rendait nerveux. S'il avait été seul....Il l'aurait peut être forcé a tout raconter, mais là, James était bloqué. Aussi laissa-t-il les choses se faire mais ne put s'empêcher de faire une remarque....un tantinet caustique.

James : Vous croyez vraiment que nous avons des têtes de flics ? Moi je crois surtout que vous n'êtes pas un " simple citoyen ". De toute façon, je saurais la vérité tôt ou tard. Et si vous avez osé me raconter des bobards, je vous le ferais payer. Parce que votre tête me rappelle des choses.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Lun 3 Mai - 22:00

L'homme que Max avait interpellé se retourna, l'air supérieur et dédaigneux. Instantanément, Max eut à l'esprit les mots "narcissique" et "faux". Il était clair comme le nez au milieu de la figure qu'il n'était pas un simple passant.

Alexandre : - Que veulent deux agents de police à un simple citoyen? Sir Hippolyte Gainsborough, enchanté.

Max ouvrit la bouche pour répondre poliment, mais son collègue lui coupa l'herbe sous le pied d'une façon plutôt inélégante.

James : Vous croyez vraiment que nous avons des têtes de flics ? Moi je
crois surtout que vous n'êtes pas un " simple citoyen ". De toute
façon, je saurais la vérité tôt ou tard. Et si vous avez osé me
raconter des bobards, je vous le ferais payer. Parce que votre tête me
rappelle des choses.....

Max : - Du calme, agent James! Excusez-nous pour cette réaction, monsieur. Auriez-vous une pièce d'identité sur vous? Nous ne sommes pas de la police, mais de la BSAA, et nous avons l'autorisation pour une vérification d'identité.

Stranger espérait juste que l'inconnu ignorait ce genre de loi, qui, contrairement à ce que Max affirmait, ne les autorisait pas à ce genre d'opération. Il tourna brusquement la tête lorsqu'un oiseau noir passa près d'eux et se posa sur une grille. Le corbeau. Max n'en avait plus vu depuis New-York et...

Le cri rauque et disgracieux de l'animal attira son attention. Max se figea en reconnaissant la tache noire sur le bec orangé. Une tache en forme de crâne, qui ne pouvait se trouver que sur un seul bec... Cet animal l'avait donc retrouvé...

Max : - Encore une fois, excusez-nous pour cette interruption.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Kennard
Membre
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Mar 11 Mai - 17:56

Alexandre resta d'un calme impérial, regardant avec un amusement imperceptible, mais démesuré le premier agent de la BSAA se charger de mépris pour lui. Il se retint d'esquisser un sourire en coin. Tout dans le ton de l'agent trahissait ses sentiments. Ses menaces sonnèrent de manière ridicule aux oreilles du jeune homme. C'était fort intéressant : tout son mépris, toute cette rage latente, le mèneraient d'une façon ou d'une autre à commettre des faux pas. Il avait manifestement une fougue irrépressible, en témoignaient ses paroles, et contrastait fortement avec le jeune homme plutôt flegmatique et amical qui se trouvait à ses côtés, et qui tentait de reprendre la situation en main. L'intérêt d'Alexandre se porta sur lui, et il lui adressa un regard aimable.

James : Vous croyez vraiment que nous avons des têtes de flics ? Moi je
crois surtout que vous n'êtes pas un " simple citoyen ". De toute
façon, je saurais la vérité tôt ou tard. Et si vous avez osé me
raconter des bobards, je vous le ferais payer. Parce que votre tête me
rappelle des choses.....

Il resta impassible, ou fit paraître la légère irritation qu'aurait eu un lord dont on aurait douté de la sincérité, ce qui se traduisait par un léger froncement de sourcils.

Est-il idiot, ou simplement dans son monde?

Alexandre : - Eh bien, pardonnez mon erreur si je confonds force de police et force de répression massive. Pour moi, un homme qui porte, de façon si ostensible, les armes et le gilet tactique, ne pouvait qu'appartenir à la police.

Il hocha la tête.

Alexandre : - Pour ce qui en est du reste, n'est-ce pas ici une menace délibérée à l'encontre d'un citoyen, quel qu'il soit, à vrai dire, qui n'a rien fait de plus mal que d'user de son libre droit de circulation? Et si ma tête vous rappelle quelque chose, pourquoi doutez-vous de mon identité?

Alexandre avait travaillé pour Umbrella, mais avant tout pour le Consortium. Consciencieux jusqu'au bout des ongles, et évidemment conscient de son talent, il ne laissait jamais de traces derrière lui. Les missions qu'on lui avait confiées relevaient de l'espionnage, informatique pour la plupart du temps, et de l'infiltration. Il n'avait jamais parlé à visage découvert avec des recrues, et agissait seul. Le projet "übermensch", selon l'appellation de Nietzsche, dont il faisait partie, comme quelques élus, était gardé top secret, et avait touché à pratiquement toutes les opérations d'Umbrella et du Consortium, en tout cas Alexandre avait eu des oreilles sur tout. Il avait été le dieu invisible de tout le chantier, avec tous les autres membres dont il ne connaissait que le nom de code, et qu'il n'avait jamais rencontré. Alexandre avait été admiratif, quant aux moyens déployés pour protéger toutes les données et les informations qui circulaient sur les serveurs d'Umbrella et du Consortium, renvoyées par le biais de satellites fantômes, et réencodées maintes et maintes fois.

Max : - Du calme, agent James! Excusez-nous pour cette réaction, monsieur. Auriez-vous une pièce d'identité sur vous? Nous ne sommes pas de la police, mais de la BSAA, et nous avons l'autorisation pour une vérification d'identité.

Le dandy hocha la tête. Pour avoir dû décortiquer tous les codes pénaux, il savait pertinemment que cela était illicite. Mais il décida de jouer le jeu. Il fouilla dans la poche de son gilet Empire, et en sortit un portefeuille de cuir, qui contenait ses pièces d'identité.

Alexandre : - J'aurais pu vous demander de voir votre autorisation, échange de bon procédé, comme on dit. Mais bon, cela ne m'appartient pas.

Sur la pièce d'identité, il y avait une photographie d'Hippolyte Gainsborough. Qui était effectivement la photo d'Alexandre. Il avait obtenu de faux papiers parfaitement réalisés, et validés par les autorités londoniennes peu regardantes sur la personne qui utilisait les papiers, mais au contraire parfaitement attentives au nombre de zéro que le Consortium avait alignés sur le transfert bancaire du ministre.

Alexandre : - Est-ce suffisant?

Le corbeau croassa. Nullement surpris, le regard sombre du jeune homme se tourna vers le volatile. Il haussa légèrement son sourcil, et esquissa un sourire. Celui-ci représentait une particularité physique, et Alexandre le retint mentalement. Il se mettait à pleuvoir à grosse gouttes molles, mais il restait impassible. Alexandre décida de jouer à un nouveau jeu, s'adressant à Max, qui semblait avoir été captivé par le corbeau.

Alexandre : - J'aime beaucoup ces oiseaux. Sa majesté Hitchcock a parfaitement su les filmer. Depuis, je garde en tête cette image... Non pas de la classique attaque coordonnée de ces oiseaux... Mais les yeux de ce pauvre homme, tailladés par les becs... Qu'est-ce qui vous fait atteindre la vérité, lorsque vous êtes aveugle?

Sa réplique avait été formulée sur un ton presque docte, comme un enseignant se prépare à faire une démonstration. Mais Alexandre ne poursuivit pas. Il se contenta d'incliner légèrement la tête sur le côté, aimable, avec un air interrogatif, comme s'il attendait des autres hommes de poursuivre sa réflexion. En réalité, il termina, sur un ton plus léger.

Alexandre : - Intéressante question, non? Je n'ai pas encore trouvé la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Hunter
Membre
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Lun 24 Mai - 23:02

Alexandre : - Pour ce qui en est du reste, n'est-ce pas ici une menace délibérée à l'encontre d'un citoyen, quel qu'il soit, à vrai dire, qui n'a rien fait de plus mal que d'user de son libre droit de circulation? Et si ma tête vous rappelle quelque chose, pourquoi doutez-vous de mon identité?

James connaissait bien ce genre d'hommes car il en avait beaucoup croisés dans sa vie ou connu via des dossiers et d'autres choses, surtout concernant ceux qui n'existaient pas ou n'étaient même pas censé exister. Umbrella le prenait pour un con certes, mais Hunk ne l'était pas du tout et quand il voulait savoir quoi que ce soit, il le savait soit en glanant chez certains contacts hauts placés chez les pontes du parapluie aussi bien que ces mêmes contacts lui donnaient certaines infos parce qu'ils le désiraient bien. Ce fut le cas pour Mr Blue, le haut responsable de la branche militaire du parapluie et son chef par la même. Apparemment aujourd'hui il devait sûrement avoir des contacts partout dans le consortium pour savoir ce qu'il savait. Et il sa rappela d'une conversation en privé avec lui chez lui.

Le gars qu'il avait en face de lui était bien de ce genre par son côté pédant et " j'me prends pas pour de la merde car j'ai le fric et pas toi " et plus si affinités. A bien s'en rappeler, il le connaissait via Mr Blue. Blue ne l'avait jamais rencontré et donc n'était censé posséder aucun document sur sa personne car ce type ne laissait jamais de trace derrière lui aussi consciencieux qu'il était. Mais il avait du pêcher sûrement par vanité et / ou orgueuil et donc avait laissé quelques traces minimes. Blue lui avait alors parlé de cet homme, nommé Alexandre Kennard, qui n'était rien d'autre que le bourreau attitré du consortium. Un homme a l'intelligence perverse et machiavélique, un bloc de glace. Un adversaire à la taille de Mr Death, pensa Hunk. Mais Hunk ne dit absolument rien. Il l'aurait à sa manière. Et Max intervint.

Max : - Du calme, agent James! Excusez-nous pour cette réaction, monsieur. Auriez-vous une pièce d'identité sur vous? Nous ne sommes pas de la police, mais de la BSAA, et nous avons l'autorisation pour une vérification d'identité.

Le dandy hocha la tête et fouilla dans la poche de son gilet, et en sortit un portefeuille de cuir, qui contenait ses pièces d'identité. Apparemment, il devait être assez con pour sortir ses papiers alors que nous faisions quelque chose de complètement illicite.....A moins que il joue tout simplement le jeu.

Alexandre : - J'aurais pu vous demander de voir votre autorisation, échange de bon procédé, comme on dit. Mais bon, cela ne m'appartient pas.

Sur la pièce d'identité, il y avait la photographie du type en question et tout correspondait. Parfaitement ce que Hunk attendait.

Alexandre : - Est-ce suffisant?

James - Bien sûr.

Un corbeau croassa. Nullement surpris, le regard sombre du dénommé Hippolyte se tourna vers le volatile. Il haussa légèrement son sourcil, et esquissa un sourire. James regarda aussi le corbeau et remarqua que ce dernier représentait une particularité physique, et James la retint aussi, une tâche en forme de crâne. Il se mettait à pleuvoir à grosse gouttes molles, mais James n'y prêta point attention vu qu'il était concentré sur l'aristocrate. Hippolyte s'adressa alors à Max, qui semblait avoir été captivé par le corbeau.

Alexandre : - J'aime beaucoup ces oiseaux. Sa majesté Hitchcock a parfaitement su les filmer. Depuis, je garde en tête cette image... Non pas de la classique attaque coordonnée de ces oiseaux... Mais les yeux de ce pauvre homme, tailladés par les becs... Qu'est-ce qui vous fait atteindre la vérité, lorsque vous êtes aveugle?

Sa réplique avait été formulée sur un ton presque docte, comme un enseignant se prépare à faire une démonstration. Mais Hippolyte ne poursuivit pas. Il se contenta d'incliner légèrement la tête sur le côté, aimable, avec un air interrogatif, comme s'il attendait des autres hommes de poursuivre sa réflexion. En fait, il termina.

Alexandre : - Intéressante question, non? Je n'ai pas encore trouvé la réponse.

James : - Au contraire, je crois bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Lun 24 Mai - 23:21

L'homme, dont Max se méfiait instinctivement, avait commencé à pousser les hauts cris devant l'arrivée de Max et de son collègue, et à presque leur reprocher d'être des forces répressionnistes. Pour un peu, Max se serait presque attendu à le voir les menacer de déposer plainte contre eux. Au contraire, il se calma, et sortit un portefeuille de cuir de sa poche.

Deux possibilités: soit il n'était pas du tout au courant des règles qui interdisait aux agents du BSAA de procéder à de tels actes, et il était donc un citoyen ordinaire, soit, et Max entendait son instinct lui hurler que c'était la bonne option, il était au courant de ce fait et jouait le jeu... Pour quelle raison un homme d'aspect aussi respectable, et apparemment d'aussi bonne extraction sociale se serait-il plié à une telle partie? Stranger ne parvenait pas à le comprendre, mais nota mentalement le nom de son interlocuteur. Hippolyte Gainsborough. Bien. Max connaissait quelques personnes qui seraient capable de lui dire si le nom était authentique.

Alexandre : - Est-ce suffisant?

James - Bien sûr.

Max ne répondit pas, figé par l'apparition du sinistre corbeau. Il l'avait immédiatement reconnu, avec sa hideuse tache en forme de crâne humain sur le bec, tel un présage monstrueux du futur de Stranger. Déjà à New-York, cet oiseau l'avait harcelé et suivi partout où il se rendait, des mois avant la sinistre affaire du Bloody Ruby... Gainsborough, si c'était son vrai nom, fit alors une remarque sur un ton supérieur et arrogant, comme s'il parlait à des élèves.

Alexandre : - J'aime beaucoup ces oiseaux. Sa majesté Hitchcock a
parfaitement su les filmer. Depuis, je garde en tête cette image... Non
pas de la classique attaque coordonnée de ces oiseaux... Mais les yeux
de ce pauvre homme, tailladés par les becs... Qu'est-ce qui vous fait
atteindre la vérité, lorsque vous êtes aveugle?

Personne n'acheva la réflexion, mais Max aurait aimé pouvoir dire ce que représentait en réalité cet animal immonde qui lui était pourtant rattaché de façon très proche. L'homme reprit, toujours sur un ton docte.

Alexandre : - Intéressante question, non? Je n'ai pas encore trouvé la réponse.

James : - Au contraire, je crois bien.

Max : - La vérité peut se déformer, même pour des yeux affûtés. La perception du monde est une chose qui peut très aisément être trompée, tout comme la lumière se polarise au travers d'un prisme, et ce n'est pas parce que l'on voit que l'on sait de façon certaine. De plus, on représente souvent les vieux sages comme infirmes ou aveugles. Ce n'est sans doute pas sans raison!

L'aveuglement de la certitude. Cela était, pour Stranger, le plus grand ennemi dans une quête de vérité. Il fallait TOUJOURS remettre en question les choses, et ne jamais se contenter de ce que l'on vous disait. Max l'avait appris à ses dépens à de nombreuses reprises, et pas toujours de façon très agréable...

Max : - Si vous recherchez la vérité, vous ne la trouverez jamais. Il n'existe que des vérités, pas de vérité...

Sur cette phrase sibylline, Max rendit ses papiers à l'homme, conscient qu'il risquait de lui demander de développer cette allégation tortueuse, qui n'avait au fond que peu de sens pour quelqu'un qui n'avait pas passé sa vie entouré de monstres, dont la plupart n'étaient pas des résultats d'expériences...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Kennard
Membre
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Mer 23 Juin - 22:29

Alexandre se retenait de ricaner. Ils étaient mignons, ces deux sbires à la solde de la BSAA. Ils lui faisaient penser au traditionnel duo de flics : bad guy, good guy. Son visage aux traits impériaux ne reflétaient rien de sa pensée. Evidemment qu'il les méprisait. Il ne fallait pas être sorti de polytechnique pour sentir tout le ressentiment qu'ils ressentaient à son égard. Ils étaient en train d'échaffauder tout un tas de théories vaseuses concernant son origine véritable, ses intentions, etc...

Il avait bien aimé entrer dans leur jeu. Mais finalement, cela le gonflait. Comme s'ils pouvaient en connaître plus sur lui rien qu'en le regardant de travers... Non, il leur en faudrait beaucoup plus pour parvenir à entrevoir le secret de l'agent. Et eux, dans leurs costumes grand-guignolesques, ils étaient repérables à des kilomètres à la ronde... Surtout celui qui portait facilement soixante kilos d'équipement sur le dos.

Alexandre, sans se départir de son expression pour le moins inexpressive, rempocha son portefeuille. Ils en avaient fini, et pour un premier contact, le chef de la sécurité du consortium resterait campé sur ses positions : la BSAA n'était qu'un ramassis de gros bras, incapables de faire dans la discrétion et la mesure. Et pas un seul capable de relever ses paroles, à part pour parler avec mysticisme, monologuant. Pathétique.

Alexandre : - Je suppose que vous en avez terminé. Il ne me reste plus qu'à rentrer chez moi, dans l'anonymat du fog londonien. Au revoir, messieurs.

Il se retint de les vanner sur l'efficacité de leur travail. Il leur serra la main, et repartit, en boîtant toujours, sans demander son reste, très calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   Mer 23 Juin - 22:42

Alexandre : - Je suppose que vous en avez terminé. Il ne me reste plus
qu'à rentrer chez moi, dans l'anonymat du fog londonien. Au revoir,
messieurs.

Max se retint de rire. Cette homme, qui qu'il fût, suintait littéralement d'égocentrisme et de dédain. Pas une once de chaleur, pas un grain d'empathie, un véritable psychopathe. Bien que les deux agents de la BSAA pussent avoir l'air caricatural,il n'en étaient pas moins efficaces.

Pour sa part, Stranger ne le considérait que comme pouvant être deux choses: un misérable se croyant au-dessus du reste, ou alors un homme disposant d'une véritable pouvoir, mais certainement pas un pouvoir officiel. Il pouvait le sentir de toutes les pores de sa peau et de toutes les fibres de son corps.

Il eut une poignée de main qui le répugna immédiatement. Toucher cet individu était comme de presser la détente d'un revolver dont trois des chambres étaient chargées, et sans savoir sur quoi on allait tomber. Max n'avait aucun moyen de savoir à quoi s'attendre de la part de ce Gainsborough, mais avait au moins la certitude que rien de positif ne viendrait jamais de sa part.

Max : - Pour l'instant, au revoir...

Mais si jamais vous tombez dans ma main, je vous ferai regretter de m'avoir croisé!

Il se nota mentalement de mobiliser tous ses contacts au gouvernement pour connaître cet homme, mieux encore qu'il ne se connaissait lui-même. Alors que l'aristocrate s'éloignait de son boitement douteux, Max hasarda une dernière remarque:

Max : - Sachez toutefois qu'on ne peut vivre éternellement derrière un masque! Tôt ou tard, tous les masques tombent.

Max tourna alors les talons et passa à côté de Cooper.

Max : - Nous nous reverrons au siège. A plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patrouille dans le parc [ PV ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrouille dans le parc [ PV ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Dans un parc
» Un marsmallow perdu dans un parc d'attraction[Pv Lise]
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» Une jolie fleur dans le parc {Molly}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : The Outcast Chronicles :: Londres [RP] :: Le Parc-
Sauter vers: