Resident Evil : The Outcast Chronicles

1998 : Destruction de Raccoon City. 2001 : Affaire Rockfort Island. 2003 : Chute d'Umbrella et avortement du projet T.A.L.O.S. 2009 : Echec du projet Uroboros et mort supposée d'Albert Wesker. 2010? L'histoire reste à écrire...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Chambre n°8 pour Eight-Man...

Aller en bas 
AuteurMessage
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Chambre n°8 pour Eight-Man...   Mar 27 Avr - 23:33

La chambre n'est pas luxueuse, loin s'en fallait! Le papier était usé, le sol grinçait par endroit... Mais Max préférait cette petite pièce à son appartement de Buckingham Street. Ici, il se sentait au coeur de l'action et pouvait être au travail plus vite.

Toujours sur le pied de guerre, Max dispose d'une armoire séparée en deux. Le côté gauche contient quelques vêtements, impeccablement pliés et obsessionnellement propres. En revanche, le côté droit est renforcé de parois d'acier blindé, et verrouillée par un digicode. La contenance est impressionnante: un fusil semi-automatique Benelli de calibre 12, un pistolet-mitrailleur Steyr de 9mm, deux gros semi-automatique Colt Delta Elite de 10mm Auto, et enfin un énorme Smith et Wesson M29 de calibre .44 Magnum, tous cajolés et soignés comme des pièces rares.

Une pièce détonne dans cette chambre. Dans un coin, faiblement luisant à la lumière extérieure, un saxophone repose, sagement appuyé sur son support. Lorsqu'il a besoin de réfléchir au calme, il s'installe dans son fauteuil, et joue rêveusement de son instrument. Selon ses anciens collègues du NYPD, la musique caractérise l'état d'esprit de Max. Si elle est rêveuse et coulante, Stranger et indécis et en état d'intense réflexion, mais si elle devient plus tonique et rapide, alors son choix est arrêté.

Point de lit dans cette chambre, Max n'ayant besoin que d'un minimum de sommeil. En revanche, un grand classeur se trouve coincé entre le bureau et le mur, juste à côté de la fenêtre, et contient des données bien peu en accord avec le métier qu'il occupe. Cryptozoologie, ufologie, xénobiologie, mythes de toute la planète, autant de sujets passionnant aux yeux du Gallois.


Dernière édition par Max Stranger le Mar 4 Mai - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Chambre n°8 pour Eight-Man...   Dim 2 Mai - 18:45

En rentrant ce soir-là, après une assez courte journée faite d'entraînement et de paperasse, Max n'avait aucune envie de se plonger dans ses recherches personnelles. Les légendes et mythes qu'il s'évertuait à faire entrer dans un immense plan global ne le tentaient pas. Georgia Guidestones, Stonehenge, les sites similaires en Orient et en Afrique, les étranges cas de soi-disant hystérie collective... Tout cela le barbait royalement!

Avec un geste un peu las, il attrapa son saxophone, le frotta un instant avec un chiffon doux et entama un morceau langoureux de jazz, sans prendre garde à l'heure qu'il était, ni au fait que ses voisins pussent être assoupis ou dérangés par sa performances. D'un autre côté, dormir déjà à dix-neuf heures... La musique laissa place à un autre morceau, un peu plus saccadé, puis encore un autre.

Au fur et à mesure qu'il jouait, son esprit se perdait dans des pensées effilochées, où se côtoyaient complots, attentats bio-terroristes, évènements paranormaux, amitiés et confiances bien ou mal placées... A chaque fois, cela se rapportait à son passé, soit en tant qu'agent très spécial du MI5, en tant que STARS, en tant que voyageur solitaire se prétendant justicier, en tant que détective privé...

La musique se brisa lorsqu'il finit par s'endormir, épuisé physiquement et mentalement par ses péripéties surréalistes, qui avaient peuplé tant des années passées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger
Eclaireur
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Chambre n°8 pour Eight-Man...   Lun 17 Jan - 1:16

Max garda le combiné en main un long moment après que son interlocuteur, un des nombreux fonctionnaires au service des Majestic eut raccroché. Les phrases prononcées par celui-ci résonnaient encore à ses oreilles.

?: - Il m'a été demandé de vous confirmer, que si Jephro Spencer Jr. devait être capturé ou repéré, toute information vous serait réservée en priorité. De plus, le traitement appliqué sera à votre convenance.

Le traitement appliqué... Un bien grand terme pour dire que La Fouine avait désormais les chiens aux basques, avec Max en chef de meute. Une telle nouvelle aurait du provoquer chez lui jubilation et instinct de chef, plus encore que volonté de vengeance, mais ce n'était pas le cas.

Depuis leur affrontement à Stonehenge, par cette nuit d'orage, Max avait réalisé une chose: si La Fouine lui avait pourri la vie, ce que Max lui avait fait n'était pas mieux. Au final, en quoi pouvait-il se prétendre meilleur que son adversaire? Les yeux du Gallois se posèrent sur un symbole ésotérique griffonné, inscrit sur un feuillet qui s'était détaché du mur. Le Yin et le Yang. Il n'y avait pas de hasard.

Max reposa le combiné et alla ramasser le papier. Dans leur cas, ni Max, ni La Fouine ne pouvait prétendre au côté blanc. Ils étaient plutôt comme deux pions oscillant dans toutes les teintes de gris, parfois plus sombre, parfois plus clair, mais jamais fixe. Plus qu'ennemis jurés, ils étaient rivaux, car ni l'un, ni l'autre n'avait de projet à long terme autre que de retrouver son alter-ego.

Si jamais La Fouine venait à disparaître, que ferait Max? Resterait-il à lutter contre le Consortium? A gérer les attentats? A déjouer les crimes? Continuerait-il à traquer ses propres cibles? Probablement pas. Tels les deux côtés du symbole, Max et La Fouine étaient liés de façon irrémédiable.

Stranger l'avait compris au centre du cercle mégalithique, lorsqu'il avait pointé son arme vers le ciel au lieu de presser la détente sur son ennemi. Avait-il eu raison? Il ne le saurait probablement jamais. De toute manière, il n'avait pas pu revenir sur sa décision, foudroyé par l'orage qui se déchaînait au-dessus d'eux. Depuis, il n'avait plus vu La Fouine, mais savait qu'il était passé dans la clandestinité la plus noire, traqué par les forces invisibles des puissants Majestic XII.

Max ne se considérait pas comme le "gentil" de l'histoire, sachant pertinemment qu'un tel manichéisme était intenable. Ils voguaient tous, sur leurs petits navires faits de mensonges et de compromissions, essayant de se raccrocher à un quelconque pouvoir les plaçant au-dessus des autres... Ils jouaient tous à ce petit jeu: La Fouine, les Majestic... même lui, Max Stranger... La mallette en était la preuve, cette Epée de Damoclès lui assurant l'emprise sur les Majestic, du moins assez pour ne plus être une de leurs cibles!

Max se laissa tomber dans son fauteuil, las. Vaguement, il entendit des bribes de musique, mais n'avait lui-même pas le coeur à jouer. Peut-être parler lui aurait-il fait du bien, mais il ne pouvait se le permettre... Un psy aurait été plus adapté, puis un prêtre lorsque le premier se serait révélé inapte à l'aider. Sans faire dans le dramatique, Max ne voyait guère d'issue à une vie s'annonçant comme sans but profond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre n°8 pour Eight-Man...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre n°8 pour Eight-Man...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» Chambre de Luz, Roxane, Eden, Vesna
» Philippe vient pour une chambre(Mirta)
» UNe chambre pour Fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : The Outcast Chronicles :: Londres [RP] :: Quartiers généraux du B.S.A.A. :: Chambres-
Sauter vers: